enfant-bilingue

4 février 2015

Psychologie

Les enfants bilingues envisagent différemment l’acquis et l’inné

La plupart des jeunes sont essentialistes : pour eux, les caractéristiques des humains et des animaux sont innées. Ce raisonnement peut les amener à penser que certains traits, tels que la langue maternelle et les préférences vestimentaires, sont déterminés dès la naissance plutôt qu’acquis en fonction du milieu environnant.

sommeil-enfant

31 janvier 2015

Etude

Le sommeil influe sur la performance scolaire des enfants

Une étude canadienne montre qu’une bonne nuit de sommeil est liée à une meilleure performance en mathématiques et en langues, des matières considérées comme de solides facteurs prédictifs du succès de l’apprentissage et de la réussite scolaire.

rosetta-philae

28 décembre 2014

Actualité

La science en 2014

La sonde Rosetta qui a rejoint la comète connue sous le nom de 67P/Tchourioumov-Guérassimenko au-delà de Mars en août dernier, avec ses premiers résultats, et les études qu’elle va permettre de mener dans un avenir proche, viennent en tête de la liste des percées scientifiques les plus importantes de l’année selon les rédacteurs de Science.

cellules

7 novembre 2014

Cancer

Un test de diagnostic précoce du cancer du poumon pour bientôt ?

Des chercheurs français ont signé une avancée majeure dans le domaine du diagnostic précoce des cancers invasifs. Ils ont montré qu’il serait possible de détecter, chez des patients à risque de développer un cancer du poumon, des signes précoces, plusieurs mois et dans certains cas plusieurs années avant que le cancer ne devienne détectable par scanner.

rapports-sexuels-risque-cancer-prostate

4 novembre 2014

Cancer

Multiplier les conquêtes féminines diminuerait le risque de cancer de la prostate

Selon une étude canadienne, un homme qui a fréquenté plus de 20 femmes au cours de sa vie verrait son risque d’être un jour atteint d’un cancer de la prostate baisser de 28% par rapport à un homme qui n’a connu un seul partenaire. Par contre l’étude révèle que le fait d’avoir eu plus de 20 partenaires masculins au cours de sa vie est associé à un risque de cancer de la prostate deux fois plus élevé.

Page 1/11012345...»|