La taille des femmes baisse dans les pays pauvres

| 0 Commentaires

Au cours des quatre dernières décennies, la taille moyenne des femmes des pays les plus pauvres de la planète a diminué selon une étude des chercheurs de Harvard. La taille des femmes adultes est un bon indicateur de la santé et du bien-être des populations et donne un aperçu de l’environnement nutritionnel ainsi que des conditions de vie des enfants selon les auteurs.

L’étude est publiée dans la revue PLoS ONE1.

La taille est un indicateur fiable de la nutrition infantile, les maladies et la pauvreté. La taille moyenne des femmes ont diminué dans 14 pays africains, elle a stagné dans 21 autres africain et en Amérique du Sud. Les femmes pauvres nés dans les deux dernières décennies, en particulier en Afrique, sont moins bien lotis que leurs mères ou grands-mères nées après la Seconde Guerre mondiale, selon les auteurs. Dans les 26 pays les plus riches la taille moyenne des femmes a augmenté. Une augmentation de la taille moyenne a été trouvée en Europe, les pays de la Méditerranée orientale, l’Asie du Sud-Est et la région ouest du Pacifique, à l’exception du Cambodge, qui n’a pas connu de changement significatif.

« C’est un tableau sombre. Il vous raconte que le monde n’est pas en train de devenir un endroit meilleur pour les femmes à faible statut socioéconomique. C’est de pire en pire pour elles, »

a déclaré SV Subramanian, professeur à la Harvard School of Public Health et auteur principal.

Les chercheurs ont suivi la hauteur d’un échantillon représentatif de 364 538 femmes âgées de 25 à 49 ans dans 54 pays pauvres ou à revenu intermédiaire qui ont répondu à des enquêtes démographiques et sanitaires entre 1994 et 2008.
Seules les femmes âgées de 25 à 49 ans ont été incluses pour éviter de compter les jeunes femmes qui n’ont pas fini leur croissance et les personnes âgées qui ont tendances à se tasser. Les femmes du Sénégal et du Tchad sont les plus grandes, alors que celles du Guatemala et du Bangladesh sont les plus petites.

Tableau récapitulatif indiquant la fréquence et le pourcentage de pays dans les différentes régions de l'OMS qui ont connu un déclin statistiquement significatif, ou aucun changement ou une augmentation de la taille des femmes adultes.

Notes et références

  1. Height of Nations: A Socioeconomic Analysis of Cohort Differences and Patterns among Women in 54 Low- to Middle-Income Countries. S. V. Subramanian, Emre Özaltin, Jocelyn E. Finlay. PloS One. []
Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).

Laisser un commentaire

Champs Requis *.

*