Accélérer la réparation d’une fracture osseuse

| 0 Commentaires

fracture-claviculeDes chercheurs de l’université de Stanford en Californie ont trouvé le moyen d’accélérer la réparation d’une fracture osseuse grâce à la stimulation d’un mécanisme biochimique. Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives en matière de greffes ou réparations osseuses. Les résultats sont présentés dans le dernier numéro de la revue Science Translational Medicine1

Activer les cellules souches de l’os

Chez l’homme comme chez la souris, les protéines appelées Wnt sont nécessaires au renouvellement, ou à la reformation après blessure, du tissu osseux. Les chercheurs ont découvert que les protéines Wnt agissent en activant les cellules souches de l’os à l’origine du nouveau tissu osseux. Les chercheurs ont réussi à accélérer la réparation osseuse en amplifiant ce processus naturel de réparation dans des souris génétiquement modifiées pour avoir cette voie de signalisation Wnt activé. L’augmentation du signal fourni par la protéine Wnt chez ces animaux a permis d’accélérer la division et la maturation des cellules souches de l’os sur le site de la lésion.

Applications pour les lésions de la peau ou cardiaques

Les chercheurs ont ensuite mis en place une stratégie qui consiste à reproduire ce mécanisme. Ils ont pour cela isolé la substance baptisée Wnt3 qu’ils ont enfermé à l’intérieur d’une vésicule lipidique (liposome) afin de le délivrer à l’animal. Cette substance a produit les mêmes effets chez des souris normales. L’injection de Wnt3 liposomique chez les souris a encore accéléré le processus de réparation osseuse en provoquant une division et une maturation plus rapide des cellules souches, mais seulement de façon temporaire et locale sur la blessure. C’est un détail important car une signalisation par Wnt incontrôlée peut avoir des effets indésirables comme par exemple une formation excessive d’os.

Les chercheurs envisagent maintenant une approche du même type avec la protéine Wnt pour améliorer la régénération des tissus après des AVC (accident vasculaire cérébral), des lésions de la peau ou des infarctus2.

Notes et références

  1. Wnt Proteins Promote Bone Regeneration. Steven Minear, Philipp Leucht, Jie Jiang, Bo Liu, Arial Zeng, Christophe Fuerer, Roel Nusse & Jill A. Helms. Science Translational Medicine []
  2. Source : EurekAlert! []
Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).

Laisser un commentaire

Champs Requis *.