Photo du jour : le retour des fourmis géantes

7 janvier 2012

Des chercheurs viennent de montrer que toutes les espèces de fourmis appartenant au genre Pheidole – plus de 1100 espèces – possèdent le matériel génétique pour produire des “supersoldats” – des fourmis géantes chargées de défendre la fourmilière

.

Les fourmis du genre Pheidole produisent habituellement des ouvrières et des soldats. A des rares occasions, elles produisent des supersoldats chargés de bloquer l’entrée de la fourmilière avec leur très grosse tête et combattre les envahisseurs. Des chercheurs ont montré, dans un article parue dans la revue Science1, que l’outil génétique responsable du développement des supersoldats est apparu chez un ancêtre commun à toutes les espèces de Pheidole et que tous les membres de cette espèce conservent la capacité de produire de tels guerriers à grosse tête même si très peu l’ont exploité. Les chercheurs ont pu induire le développement des supersoldats dans l’une de ces espèces, Pheidole morrisi, en injectant aux larves un analogue de l’hormone juvénile (méthoprène), démontrant ainsi que des facteurs environnementaux peuvent enclencher le mécanisme génétique à l’origine des supersoldats. Les auteurs suggèrent que le fait de garder des mécanismes de développement génétique ancestraux peut être un moyen important d’évolution de nouveaux traits physiques chez les organismes2.

  1. Ancestral Developmental Potential Facilitates Parallel Evolution in Ants. Rajendhran Rajakumar, Diego San Mauro1, Michiel B. Dijkstra, Ming H. Huang, Diana E. Wheeler, Francois Hiou-Tim, Abderrahman Khila, Michael Cournoyea & Ehab Abouheif. Science. []
  2. Source : EurekALert et Sciencemag.
    Photo Alex Wild/alexanderwild.com []

6 janvier 2012

Endocrinologie

Mise en évidence d’une forme de mémoire du système endocrinien

Le principe de la mémoire est habituellement associé au cerveau ou au système immunitaire. Une équipe de recherche franco-anglaise vient de montrer que les glandes endocrines se souviennent également de certaines choses. En effet, chez la souris, les cellules endocrines hypophysaires qui régulent la lactation s’organisent en réseau lors d’un premier allaitement. Ce réseau est alors conservé, comme « mis en mémoire » pour être encore plus opérationnel lors de l’allaitement d’une seconde portée. C’est la première fois qu’une forme de mémoire dans le système endocrinien est mise en évidence. Lire la Suite

Photo du jour : une éruption volcanique sous-marine fait émerger une nouvelle île en Mer rouge

3 janvier 2012

Une éruption sous-marine a fait émerger une nouvelle île en Mer rouge, à l’ouest du Yémen, a annoncé la Nasa, images à l’appui.

Une nouvelle île est apparue au large de la côte ouest du Yémen en Mer rouge à la suite d’une éruption volcanique, a annoncé la Nasa vendredi.

L’observatoire de la Terre de l’agence spatiale américaine a publié des photos montrant un panache de fumée blanche près d’un l’archipel des îles Zubair de la Mer Rouge.

“L’image datant de décembre 2011 montre une île là où il y avait auparavant de l’eau”,

a expliqué la Nasa.

“Un épais panache de fumée s’élève au-dessus de l’île, sombre vers le bas et plus clair vers le haut, peut-être un mélange de cendres et de vapeur.”

Les éruptions volcaniques sous-marines donnent parfois naissance à de nouvelles îles, mais beaucoup ne résistent pas aux vents et aux vagues, a déclaré à CNN le volcanologue Rick Wunderman. Celles qui voient le jour en Mer Rouge ont tendance à être plus résistantes, a-t-il ajouté1.

Image de la zone avant l’éruption :

Les images de L’Observatoire de la Terre de la Nasa, capturées le 23 décembre, corroborent les récits des pêcheurs du large de la côte yéménite, qui racontaient avoir aperçu, dans la nuit du 19 décembre 2011, des fontaines de lave de quelques 30 mètres de hauteur.

  1. Source : AFP
    Images NASA, Livescience []

1 janvier 2012

Psychiatrie

Les antidépresseurs créent de nouveaux neurones

Les mécanismes d’action des antidépresseurs se dévoilent petit à petit. Une équipe française vient de montrer comment la fluoxétine (plus connue sous le nom de Prozac) induit la formation de nouveaux neurones au niveau de l’hippocampe, un phénomène indispensable à l’efficacité du traitement. Ces travaux révèlent une cascade de signaux insoupçonnée jusqu’alors. Lire la Suite