Un hippocampe (en bleu) de petit volume est associé à un plus haut taux de cortisol et une vulnérabilité accrue à la douleur. Image Jorge Armony (traumapsy.com)

25 février 2013

Neurologie, Psychologie

Douleurs chroniques : se prémunir contre les effets aggravants du stress

Les personnes souffrant de douleur chronique, à la suite par exemple d’un accident, auraient avantage à se prémunir contre les effets aggravants du stress. Ceci est particulièrement important chez les personnes dont l’hippocampe a un volume plus petit que la moyenne, car elles y seraient davantage vulnérables, selon une étude canadienne publiée dans la revue Brain Lire la Suite

Une peinture réalisée par un des patients du Prof. Inzelberg.

14 février 2013

Neurologie

Le lien entre dopamine et créativité

Les patients atteints de la maladie de maladie de Parkinson perdent progressivement leurs capacités motrices, néanmoins une étude israélienne relève que les patients traités à la dopamine conservent toutes leurs aptitudes artistiques, de plus les patients qui n’avaient pas d’aptitudes artistiques particulières deviennent également plus créatifs. Lire la Suite