La grippe porcine : Questions/Réponses (partie 1)

virus-grippe-porcine-alerte La grippe porcine apparue au Mexique, où elle a déjà fait 60 morts, et aux Etats-Unis a un potentiel de pandémie mondiale a déclaré samedi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) par la voix de sa directrice générale Margaret Chan.

Qu’est ce que la grippe porcine?

La grippe porcine est une maladie respiratoire aiguë du cochon hautement contagieuse, causée par un ou plusieurs virus influenza de type A de la grippe porcine. La morbidité (taux de maladie) est en général élevée et la mortalité basse (1-4%). La transmission se fait par contact avec des sécrétions contenant des particules virales, telles que les aérosols, générés par les toux et les éternuements, et les jetages nasaux.
Les épizooties se déclarent toute l’année, plus fréquemment durant l’automne et l’hiver dans les zones tempérées. De nombreux pays pratiquent, en routine, la vaccination contre la grippe porcine.

Les virus de la grippe porcine sont le plus souvent du sous-type H1N1, mais d’autres sous-types ont également été identifiés (par exemple H1N2, H3N1, H3N2). Les porcs peuvent aussi être infectés par le virus de la grippe aviaire et le virus de la grippe humaine aussi bien que par le virus de la grippe porcine. Le virus H3N2 de la grippe porcine serait passé de l’homme au porc. Parfois les porcs peuvent être infectés par plus d’un type de virus à la fois, ce qui favorise le mélange des gènes. Cela peut donner naissance à un virus ayant plusieurs source, ces virus sont dits « réassortis. » Bien que le virus influenza du porc soit spécifique a l’espèce il se peut que la barrière de l’espèce soit franchi et les humains peuvent être infectés.

Quelles sont les implications pour la santé humaine?

Des épidémies et des infections humaines sporadiques avec le virus de la grippe porcine ont été occasionnellement reportées.
Les symptômes cliniques sont souvent similaires à la grippe saisonnière (fièvre, toux, écoulement nasal, douleurs articulaires et/ou musculaires) mais les présentations cliniques enregistrées vont de l’infection asymptomatique à la pneumonie sévère entraînant la mort.

La présentation clinique de l’infection par le virus de la grippe porcine étant similaire à la présentation clinique de la grippe saisonnière et autre infections respiratoires, la plupart des cas détectés l’ont été par la surveillance de la grippe saisonnière. Les cas asymptomatiques ou modérés ont pu échapper à la détection, de ce fait l’étendu véritable des infections chez l’homme reste inconnu.

Ou sont apparus les cas humains ?

Depuis l’implantation du IHR (International Health Regulations) en 2007, l’OMS a été alerté de cas de grippes porcines aux Etats-Unis et en Espagne.

Comment les personnes sont-elles infectées ?

Les personnes sont souvent infectées par les porcs infectés, il existe néanmoins des cas de personnes infectées en l’absence de contact avec des porcs ou dans un environnement sans présence de porcs. Les infections d’humain-à-humain ont été répertoriées de façon limitée et elles ne concernaient que des contacts rapprochés avec groupes clos de personnes.

Peut-on manger sans risque du porc ou des aliments à base de porc ?

Oui.
Le virus de la grippe porcine ne se transmet pas en mangeant de la viande de porc ou des aliments à base de porc correctement préparés. Le virus de la grippe porcine est détruit à la température de 70° Celsius. Cette température correspond aux recommandations habituelles pour la préparation de la viande de porc ainsi que les autres viandes.

Quels sont les pays qui ont eu à faire à des épizooties de grippe porcine ?

La grippe porcine ne relève pas de l’autorité internationale de la santé de l’animale (OIE, www.oie.int), par conséquent sa distribution internationale n’est pas très bien connue. La maladie est considérée endémique aux Etats-Unis. Des épizooties chez le porc sont apparues en Amérique du Nord et du Sud, en Europe (GB, Suède, Italie), Afrique (Kenya) et dans certaines régions de l’Asie de l’est (Chine et Japon).

Qu’en est-il des risques de pandémies ?

C’est probable que la plupart des personnes, plus particulièrement celles qui n’ont pas de contact avec les porcs, ne sont pas immunisées contre le virus de la grippe porcine. Si un virus porcin parvenait à établir une transmission d’humain-à-humain efficace, cela pourrait conduire à une pandémie grippale. L’impact d’une pandémie causée par un tel virus est difficile à prédire : cela dépende de la virulence du virus, de l’immunité pré-existante chez les individus, de la protection croisée par les anticorps développés contre la grippe saisonnière ou encore de l’hôte. Le virus porcin peut donner naissance à un virus hybride avec le virus humain de la grippe et causer une pandémie.

Existe-t-il un vaccin chez l’homme pour protéger contre la grippe porcine ?

Non.
Les virus Influenza changent très vite et la compatibilité entre le vaccin et le virus circulant est très important pour obtenir la protection adéquate. C’est pour cette raison que l’OMS doit sélectionner des virus pour les vaccins deux fois par an pour la protection contre la grippe saisonnière, une fois pour l’hiver de l’hémisphère nord et une fois pour l’hiver de l’hémisphère sud.
Le vaccin actuel contre la grippe saisonnière ne contiennent pas de virus de la grippe porcine. Il est impossible de savoir si le vaccin saisonnier va fournir une quelconque protection contre le virus de la grippe porcine aux Etats-Unis et au Mexique. L’OMS travaille avec ses partenaires pour fournir des conseils supplémentaires sur l’utilisation du vaccin contre la grippe saisonnière pour prévenir l’infection par le virus de la grippe porcine.
Cette section sera mise à jour au fur et à mesure de l’obtention d’informations supplémentaires.

Quels sont les médicaments disponibles pour traiter la grippe porcine ?

Des médicaments antiviraux existent contre la grippe saisonnière dans certains pays et préviennent et traitent efficacement la maladie.
Il y a deux classes de médicaments de ce type :
1) Les adamantanes (amantadine et remantadine) et
2) Les inhibiteurs de neuraminidase de la grippe (oseltamivir et zanamivir).

La plupart des précédents cas de grippe porcines ont complètement guéri de la maladie sans traitement médical et sans médicament antiviral.

Certains virus de la grippe développent une résistance aux médicaments antiviraux. Les virus obtenus des récents cas humains de la grippe porcine aux Etats-Unis étaient sensibles à l’oselatmivir et le zanamivir mais résistant à l’amantadine et le remantadine.

L’information actuelle n’est pas suffisante pour recommander l’utilisation d’antiviraux dans le cadre de la prévention et le traitement des infections par le virus de la grippe porcine.

Pour l’épidémie actuelle de grippe porcine en cours aux Etats-Unis et au Mexique, les autorités nationales et locales recommandent, en se basant sur le profil de susceptibilité du virus, l’utilisation de l’oselatmivir et du zanamivir pour la prévention et le traitement de la maladie.

Lire la partie 2 de la foire aux questions.

Vous pouvez également visiter cette page explicative sur les termes d’épidémie, pandémie, épizootie…

Traduit de l’anglais de la documentation sur la grippe porcine fournie par l’OMS.

2 Commentaires

  1. Pingback : Grippe porcine : description, symptômes, traitements et conseils | Vulgariz - vulgarisation scientifique

  2. Pingback : La grippe porcine (grippe A/H1N1) : Questions/Réponses (partie 2) | Vulgariz - vulgarisation scientifique

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).