Le jus de bleuet biotransformé montre des propriétés anti-obésité et anti-diabétique très prometteurs

vaccinium_angustifoliumUne étude canadienne affirme que le jus extrait du bleuet nain nord-américain – aussi appelé airelle à feuilles étroites en Europe – biotransformé par une bactérie fermentée extraite de la pelure du fruit, constitue un agent anti-obésité et anti-diabétique très prometteur. Les chercheurs de l’Université de Montréal, de l’Institut Armand-Frappier et de l’Université de Moncton ont testé sur des souris les effets du jus biotransformé et du jus de bleuet ordinaire. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication dans le International Journal of Obesity.

« Les résultats de cette étude démontrent clairement que le jus de bleuet biotransformé présente un grand potentiel dans la lutte contre l’obésité et le diabète,

affirme le directeur de la recherche, Pierre S. Haddad, professeur de pharmacologie à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Le jus de bleuet biotransformé pourrait se révéler être un nouvel agent thérapeutique parce qu’il réduit l’hypoglycémie chez les souris diabétiques et qu’il peut protéger les jeunes souris prédiabétiques de l’obésité et du diabète. »

Les chercheurs ont testé les effets du jus de bleuet biotransformé sur un groupe de souris sujettes à l’obésité, à l’insulinorésistance, au diabète et à l’hypertension. L’ajout de jus de bleuet biotransformé à l’eau des souris a entraîné une réduction de la quantité d’aliments ingérés et du poids corporel.

« Ces souris constituaient un excellent modèle, dont les réactions sont très proches de celles des humains obèses ou atteints du diabète de type 2 associé à l’obésité « ,

affirme le professeur Haddad, qui est également directeur de l’équipe de recherche des IRSC sur les médecines autochtones anti-diabétiques à l’Université de Montréal.

La biotransformation du jus de bleuet a été réalisée avec une nouvelle souche de bactéries isolée de la flore du bleuet nommée Serratia vaccinii qui accroît les propriétés antioxydantes du fruit.

 » L’identification des composés actifs dans le jus de bleuet biotransformé pourrait déboucher sur la découvertes de nouvelles molécules prometteuses dans la lutte contre l’obésité et le diabète « 

souligne Pierre Haddad.

Au sujet de l’incidence des produits du bleuet sur le diabète, Tri Vuong, auteur principal de l’étude et récent diplômé du programme de doctorat du Département de pharmacologie de l’Université de Montréal ajoute :

« La consommation de jus de bleuet biotransformé réduit graduellement et notablement les taux élevés de glucose dans le sang des souris diabétiques. Après trois jours, les souris à l’étude avaient réduit leur niveau de glycémie de trente-cinq pour cent. »

Le bleuet nain nord-américain

Le bleuet nain nord-américain encore appelé simplement le bleuet ou bleuet sauvage au Canada est plus connu en Europe sous le nom d’airelle à feuilles étroites. Son nom scientifique est le Vaccinium angustifolium. C’est un arbuste de 30 cm, étalé et très ramifié croissant dans l’est de l’Amérique du Nord. Il ne faut pas confondre l’airelle à feuilles étroites (bleuet) avec sa cousine européenne la myrtille. Le bleuet ne pousse en effet qu’en Amérique du Nord, alors que la myrtille pousse aussi en Europe et en Asie.


Référence :
Article :
Antiobesity and antidiabetic effects of biotransformed blueberry juice in KKAy mice
Auteurs : T Vuong, A Benhaddou-Andaloussi, A Brault, D Harbilas, L C Martineau, D Vallerand, C Ramassamy, C Matar et P S Haddad
Journal de publication : International Journal of Obesity
DOI : 10.1038/ijo.2009.149


Source : EurekAlert
Photo : Wikipedia

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).