Le prix Nobel de médecine et de physiologie 2009 va aux découvreurs des télomères et de la télomérase

Le prix Nobel de médecine et de physiologie a été attribué cette année à Elizabeth Blackburn (Université de Californie, San Francisco, Etats-Unis), Carol Greider (Université Johns Hopkins, Ecole de médecine, Baltimore, Etats-Unis) et Jack Szostak (Institut médical Howard Hughes; Ecole de médecine d’Harvard; Hôpital général du Massachusetts, Boston, Etats-Unis) pour la découverte de « comment les chromosomes sont protégés par les télomères et l’enzyme la télomérase« 

medecine-prix-nobel-2010

Le prix Nobel de médecine et de physiologie a été attribué à trois scientifiques qui ont qui ont résolu un problème majeur en biologie : comment les chromosomes peuvent-ils être copiés entièrement lors de la division cellulaire sans se dégrader et comment ils sont protégés de la dégradation. Les lauréats du Nobel 2009 ont montré que la solution réside aux extrémités des chromosomes –les télomères– et à l’enzyme qui les produit –la télomérase.

La longue molécule d’ADN, semblable à un fil, qui contient nos gènes est condensée en chromosomes, les télomères sont les coiffes à leurs extrémités. Elizabeth Blackburn et Jack Szostak ont découvert qu’une séquence unique d’ADN contenu dans les télomères protègent les chromosomes de la dégradation. Carol Greider et Elizabeth Blackburn ont identifié la télomérase, l’enzyme qui fabrique l’ADN de télomère. Leurs découvertes expliquent comment les chromosomes sont protégés par les télomères et que ces télomères sont fabriqués par la télomérase.

Si les télomères sont raccourcis, la cellule vieillit. Inversement, si l’activité de la télomérase est élevée, la longueur des télomères est maintenue et le vieillissement cellulaire est retardé. C’est le cas des cellules cancéreuses, qui peuvent êtres considérées comme ayant la vie éternelle. Par opposition, certaines maladies héréditaires sont caractérisées par une télomérase défectueuse, il en résulte des dommages cellulaires. L’attribution de ce prix Nobel récompense la découverte d’un mécanisme fondamental dans la cellule, une découverte qui a favorisée le développement de nouvelles thérapies.

Le prix Nobel est accompagné d’une récompense de 10 millions de couronnes suédoises (980 000 euros) que se partagent les lauréats (trois maximum) de chaque catégorie.

La remise des prix doit avoir lieu comme le 10 décembre à Stockholm (Médecine, Physique, Chimie, Littérature, Economie) et à Oslo (Paix).

Source : communiqué de presse de l’assemblée du prix Nobel.

Un Commentaire

  1. je trouve tres interessant les recherches de Elisabeth Blackburn , mais j’aimerais savoir si le produit ( protéine etc..) a été développer a ce jour pour permettre le ralentissement du veilleissment du corps.. si oui comment peut-on s’en procurer et ou a quel endroit ??

    merci au plaisir Mikael

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).