Les hommes intelligents ont un sperme de meilleure qualité

Les hommes intelligents ont un sperme de meilleur qualité Les hommes ayant une intelligence supérieure produise des spermatozoïdes de meilleure qualité selon une étude britannique menée par des chercheurs du King’s College de Londres (Grande Bretagne). Les résultats sont publiés dans la revue scientifique Intelligence.

L’équipe dirigée par le docteur Rosalind Arden a émis l’hypothèse que les hommes ayant des aptitudes intellectuelles supérieures sont de manière générale en meilleur santé. Une hypothèse controversée puisque il était accepté jusqu’à présent que le mode de vie conditionnait la relation entre intelligence et l’état de santé. Par exemple les gens plus intelligents seraient moins enclin à fumer et pratiquer une activité physique ou manger plus équilibré, des activités connues pour avoir une influence sur l’état mental.

« Nous avons considéré deux caractéristiques qui en apparence n’étaient pas liées -l’intelligence et la qualité du sperme- nous avons voulu voir si il y avait une relation significative entre les deux. »

explique Rosalind Arden.

« Nous avons trouvé, de façon significative, une légère corrélation positive entre intelligence et meilleurs spermatozoïdes, il semblerait que les hommes intelligents ont un sperme de meilleure qualité. Cette corrélation est sans relation avec la consommation de tabac ou l’hygiène alimentaire. « 

continue-t-elle.

Cette étude porte sur 425 américains volontaires, anciens combattants, qui avaient été recrutés en 1985 pour l’étude appelée « Vietnam Experience Study« . Dans cette vaste étude, 4500 anciens combattants avaient a l’époque participé à une étude pour déterminer leur état de santé physique et mental. Parmi ces 4500 homme, 425 hommes avaient correctement rempli tous les questionnaires et accompli toutes les taches demandées.

Selon les auteurs cette étude ne veut absolument pas dire que les hommes moins intelligents ont un sperme de mauvaise qualité, le Dr Rosalind Arden insiste en effet sur le fait que la différence étaient marginale. Cette étude renforce simplement l’idée qu’il existe un « facteur de forme physique » (fitness factor). Cette théorie supporte l’idée qu’il existe un relation entre un certain nombre de caractéristiques héritées (y compris l’intelligence) qui font que certains hommes sont plus propices que d’autres à se reproduire.

Source : BBC Health
Site de la revue Intelligence
Illustration: Peter Schrank pour « The Economist »

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).