L’Islande maintient pour 2009 ses quotas de chasse à la baleine

baleine-chasseLe gouvernement islandais a annoncé mercredi qu’il maintenait pour 2009 ses quotas de chasse à la baleine, multipliés par six pour une durée de cinq ans par le cabinet précédent, malgré les appels internationaux à l’abandon de cette décision.

« La décision sur la chasse à la baleine reste inchagée pour cette année »,

a déclaré à la presse le ministre islandais de la Pêche, Steingrimur Sigfusson, tout en ajoutant que pour les quatre années à suivre aucune décision n’avait encore été prise.

Le gouvernement précédent, peu avant d’être contraint à la démission par des manifestations populaires massives, avait décidé fin janvier de multiplier par six les quotas de pêche de baleines dans les eaux islandaises, les fixant à 150 rorquals et jusqu’à 150 baleines de Minke par an pour les cinq années à venir.

Le nouveau gouvernement minoritaire, composé de deux partis hostiles à la chasse à la baleine (sociaux-démocrates et Verts), avait promis début février de reconsidérer cette mesure.

Sept pays (Allemagne, Etats-Unis, Finlande, France, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède) avaient appelé l’Islande à revenir sur la décision, dans une lettre adressée à M. Sigfusson et rendue publique mardi.

Le gouvernement a eu recours à des conseils juridiques et leur conclusion est que « l’Etat islandais est lié par la décision » du précédent cabinet, donc « l’actuel ministre de la Pêche ne peut pas la révoquer »,

a déclaré le ministre mercredi à l’AFP.

Mais l’industrie de la pêche islandaise ne peut pas s’attendre à ce que les quotas baleiniers restent au même niveau pour les quatre année suivantes, a-t-il ajouté.

L’Islande a quitté en 2006 l’accord sur le moratoire interdisant la chasse commerciale à la baleine, adopté en 1986 par la Commission baleinière internationale (CBI).

Ses quotas étaient de neuf rorquals et 40 baleines de Minke par an jusqu’à l’augmentation controversée de fin janvier.

L’île arctique, en proie à une grave crise économique liée à son secteur financier, est le seul pays avec la Norvège à pratiquer la chasse commerciale à la baleine. Le Japon la pratique officiellement à des fins scientifiques, même s’il commercialise la viande.

Source: AFP
Crédit photo: Greenpeace

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).