Un gène qui protège contre le cancer du poumon identifié

Un gène qui protège contre le cancer du poumon identifié Les chercheurs de l’Université de Nottingham (Grande Bretagne) ont identifié un gène qui protège contre le cancer du poumon. Les chercheurs ont en effet trouvé que le gène LIMD1 est responsable de la protection de l’organisme contre le cancer du poumon. Cette découverte ouvre la voie au développement de nouveaux traitements et la possibilité de mettre au point des tests de dépistage. Ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

L’équipe dirigée par le Dr Tyson Sharp a comparé les tissus prélevés de poumons en bon état avec des tissus prélevés sur des poumons cancéreux. Ils ont trouvé que le gène LIMD1 était absent sur la plupart des tissus de poumons cancéreux suggérant un possible effet protecteur de ce gène.
Ils ont poursuivant en développant des souris qui n’exprimait pas ce gène, les souris ont développé des cancers.

Les chercheurs ont localisé ce gène qui se trouve sur le chromosome 3 (l’homme compte 23 paires de chromosomes) sur la région appelée 3p21.
Cette région est justement la région qui est altéré (ou supprimé) à un stade très précoce du cancer du poumon a cause des produits chimiques toxiques contenus dans la cigarette, ce qui indiquerait que le gène LIMD1 jouerait un rôle à un stade précoce de la maladie.

Il est estimé que le tabagisme est responsable de 90 % des cas de cancer du poumon chez les hommes, et 78 % chez les femmes.

Le cancer du poumon est parmi les plus meurtriers (avec le cancer du pancréas). 80% des personnes diagnostiquées avec un cancer de poumon décèdent dans l’année qui suit (souvent à cause du dépistage tardif). Même si la personne répond bien au traitement dans un premier temps, les rechutes sont courantes dans les années ou les mois qui suivent.

Le nombre de décès en France dû au tabac est estimé à 60 000 soit 1 décès sur 9. (1)

Au niveau mondial, l’Organisation Mondiale de la Santé estime qu’en 2025, le nombre de décès du au tabac par an sera de 10 millions (contre 4,2 millions actuellement). (1)

Sources:
BBC Health
(1) source OMS

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).