Un laboratoire sur une puce de papier

George Whitesides est professeur de chimie de Harvard aux Etats-Unis. Les but de ses recherches est de mettre au point des outils de diagnostics peu coûteux à fabriquer et simple à utiliser pour être utilisable partout dans le monde et en particulier dans des régions recluses où les médecins tout comme l’argent sont rares.

puce-papier-diagnostique

Un de ses projets phares est de faire tenir l’équivalent de tout un laboratoire sur un bout de papier de la taille d’une pièce de monnaie. Une puce faite de papier qui permettrait le diagnostic de plusieurs maladies (malaria, VIH, tuberculose) en même temps. Un prototype de cette puce existe déjà et le coût de fabrication serait de quelques centimes. Il affirme que les premières puces seront disponibles d’ici un an.

Comment fonctionnerait cette puce ? Une goutte de sang serait déposée sur un côté de la puce en papier et le résultat serait visible sur l’autre face sous la forme d’un petit motif en arbre qui change de couleurs (photo ci-dessus). Les couleurs permettraient aux médecins et aux infirmiers de dire de quelles maladies est atteint le patient. L’intensité de la maladie devrait même permettre d’évaluer la gravité de l’infection par exemple.

Cette puce serait faite de différentes couches de papier traitées avec des produits chimiques de façon à avoir une réaction colorée avec les molécules recherchées. Le papier est utilisée car il ne coute pas cher, il est naturellement très absorbant et peut être facilement détruit par incinération.

Autre avantage de cette puce, le diagnostic pourrait se faire à distance. Un téléphone portable muni d’un appareil photo pourrait servir à envoyer une photo du motif vers un centre de soins. Le professeur travaillerait également avec des fabricants de téléphone portable pour développer des applications qui permettraient aux patients de connaître les résultats eux-même si un médecin n’était pas immédiatement disponible.

Source : CNN
Site web du groupe de George Whitesides.

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).