30 janvier 2012

Diabète, Metabolisme et Obésité

Rythme biologique et diabète de type 2 : identitification du rôle d’un gène clé

Les troubles du sommeil augmentent le risque de devenir diabétique. Une équipe franco-britannique, vient d’établir la responsabilité d’un gène clé de la synchronisation du rythme biologique dans le diabète de type 2. Les chercheurs lillois ont montré que des mutations du gène du récepteur de la mélatonine, l’hormone de la nuit qui induit le sommeil, augmentent près de 7 fois le risque de développer un diabète. Lire la Suite