Les tests de QI mesurent aussi la motivation, pas juste l’intelligence

Les tests d’intelligence – de QI – sont autant une mesure de la motivation que de la capacité mentale, selon des chercheurs américains. Obtenir un score élevé à ces tests nécessite une grande intelligence et une grande motivation mais un score bas pourrait être le résultats de l’absence d’un de ces deux paramètres. Les résultats de cette étude sont publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences1.

Cette étude montre notamment que les mesures incitatives permettaient d’augmenter le QI de façon notable. Les chercheurs de l’université de Pennsylvanie (Etats-Unis) ont en effet analysé des études antérieures et notamment la manière dont des incitations matérielles a affecté la performance de plus de 2 000 personnes dans les tests d’intelligence. Les incitations ont permis de systématiquement augmenter les résultats obtenus et cela se vérifiait particulièrement chez les individus qui avaient obtenus des scores bas.

Les chercheurs ont testé l’impact de la motivation sur les résultats des tests de QI et aussi sur les prévisions de l’intelligence et la réussite des participants dans leur vie ultérieure. En utilisant les données d’une étude à long terme de 250 garçons de l’adolescence à l’âge adulte, ils sont arrivés à la conclusion que certaines personnes se donnent plus de mal plus d’autres lorsque les enjeux sont faibles. Selon les chercheurs, s’appuyer sur des scores de QI comme une mesure de l’intelligence peut surestimer la validité prédictive de l’intelligence. Obtenir un score élevé dans un test de QI nécessite à la fois une grande intelligence et des tendances à être compétitifs afin de motiver la personne qui passe le test à tirer le maximum de ses capacités.

Le Dr James Thompson, maitre de conférence à la University College London (RU), interrogé par la BBC a déclaré qu’on savait de longue date que les résultats des tests de QI sont une combinaison de la capacité innée d’une personne et d’autres variables.

« La vie est un test de QI et un test de personnalité et le résultat d’un test de QI contient des éléments des deux (mais surtout l’intelligence).
Si un test de QI n’est pas en mesure de motiver quelqu’un alors c’est un bon indicateur en soi. »

Notes et références

  1. Angela Lee Duckwortha, Patrick D. Quinnb, Donald R. Lynamc, Rolf Loeberd & Magda Stouthamer-Loeberd. Role of test motivation in intelligence testing. Proceedings of the National Academy of Sciences. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).