Pourquoi les enfants bilingues apprennent-ils mieux les langues ?

enfant-lectureComment les enfants élevés dans des foyers bilingues arrivent-ils à apprendre deux langues aussi rapidement que les enfants ne parlant qu’une seule langue ?

La réponse est peut-être donnée par une nouvelle étude montrant que les enfants exposés aux deux langues développent des stratégies d’apprentissage plus souples lorsqu’ils ont affaire à des langues. Ágnes Kovács et Jacques Mehler rapportent que des enfants d’un an « bilingues » deviennent plus souples dans leur apprentissage que les monolingues. Ils rapportent leurs conclusions dans la revue Science.

L’exposition à plusieurs langues peut rendre les enfants plus souples dans l’apprentissage des structures linguistiques

Les chercheurs ont présenté à des enfants venant de familles mono ou bilingues deux ensembles de mots qui se distinguaient par des régularités dans leur structure. Les enfants étaient mis en présence de mots de trois syllabes avec des structures telles que lo-ba-lo (ABA) ou lo-lo-ba (AAB) puis de jouets sur les parties gauche ou droite de l’écran suivant la structure du mot. Puis les enfants étaient confrontés à des mots qu’ils n’avaient jamais entendus mais se conformaient à l’une des deux structures, sans voir ensuite de jouets.

Les chercheurs ont pu juger si les enfants avaient appris les structures en mesurant la direction de leur regard après avoir entendu chaque nouveau mot.

Ces résultats suggèrent que l’exposition à plusieurs langues peut rendre les enfants plus souples dans l’apprentissage des structures linguistiques et qu’ils pourraient aussi être meilleurs pour suivre différentes structures de langue en même temps comparés aux enfants en contact d’une seule langue.


Référence :
Article :
Flexible Learning of Multiple Speech Structures in Bilingual Infants
Auteurs : Ágnes Kovács et Jacques Mehler
Journal de publication : Science
DOI: 10.1126/science.1173947

Source : EurekALert

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).