Des centaines de planètes similaires à la Terre dans notre galaxie

Des centaines de planètes similaires à la Terre dans notre galaxie Lors de la conférence annuelle de l’association américaine pour la promotion de la Science (AAAS), qui s’est tenue à Boston (Massachusetts, nord-est) la semaine dernière, l’astronome Michael Meyer, de l’université d’Arizona (sud-ouest) qui travaille avec le télescope spatial Spitzer de la Nasa, a expliqué que des planètes de type terrestre se formeraient dans quasiment tous les systèmes solaires similaires au nôtre dans la Voie Lactée, notre galaxie, ce qui permet de penser que la vie est plus répandue que ce qu’on pensait.

Michael Meyer a déterminé qu’au moins 20% et peut-être jusqu’à 60% d’étoiles comparables à notre soleil permettraient la formation de planètes rocheuses comme la Terre.

« Nous avons étudié l’évolution des gaz et de la poussière autour d’étoiles similaires à notre soleil à différentes périodes et comparé les résultats à ce à quoi ressemblait notre système solaire –âgé d’environ 4,6 milliards d’années– dans les premiers stades de son évolution »

Il a jouté que les planètes similaires à la Terre seraient plus nombreuses dans la Voie Lactée que ce qu’on pense:

« A première vue, la fréquence de formation de planètes de type terrestre est plus élevée que la fréquence estimée de formation des grandes planètes gazeuses comme Jupiter » « c’est un résultat exaltant »

La mission Kepler de la Nasa qui sera lancé en février 2009 devrait fournir des réponses supplémentaires. Kepler sera ene ffet doté d’instrument capable de rechercher les exoplanètes.

Certains astronomes affirment qu’il pourrait exister des centaines de masses rocheuses dans la périphérie de notre propre système solaire et quelques planètes de type terrestre à l’état gelé.
Alan Stern qui travaille à la NASA et qui s’exprimait également lors de l’AAAS à Boston pense que nous avons juste juste découvert la partie visible de l’iceberg en ce qui concerne les planètes de notre propre système solaire.
Des centaines d’objets ont en effet été découverts dans la ceinture de Kuiper:

« Notre vue du passé que notre système solaire ne comporte que neuf planète va être supplanté par la vue qu’il existe des centaines voir des milliers de planètes dans notre système solaire.
Il se pourrait qu’il y ait des objets de la masse de la Terre dans le nuage d’Oort, mais à ces distances elles seraient gelées, un peu comme des Terre congelées. « 

Pour Debra Fischer de la San Francisco State University en Californie, la clé est la la « zone de Goldilock », c’est à dire une zone ou la planète est juste à la bonne distance de l’étoile, ou il fait ni trop chaud ni trop froid pour pouvoir y trouver de l’eau à l’état liquide.:

« Pour moi nous devons chercher deux choses, une planète qui a la bonne masse et qui est à la bonne distance. »

Sources:
BBC, AFP

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).