Le vortex du pôle nord de Saturne, photographié par la sonde américaine Cassini. Le champ de l'image couvre environ 3000 kilomètres. Photo Nasa/JPL/Caltech.

Image spectaculaire d’un cyclone gigantesque sur Saturne

Le vortex du pôle nord de Saturne, photographié par la sonde américaine Cassini. Le champ de l'image couvre environ 3000 kilomètres. Photo Nasa/JPL/Caltech.


La photographie du cyclone – appelé un vortex – qui se déchaîne au pôle nord de Saturne a été prise par la sonde américaine Cassini en s’approchant à moins de 400 000 km de la planète géante. L’angle de prise de vue et l’éclairage rasant du Soleil donnent à la scène une beauté, un relief à couper le souffle. Comme penchés au hublot imaginaire de la sonde spatiale nous voyons le vortex – une structure tourbillonnaire – de Saturne, aperçu pour la première fois en 1980 par la sonde Voyager 1 et est régulièrement observé par la sonde Cassini, qui est en orbite autour de la planète gazeuse. Ce « cyclone » installé au pôle nord est stable, et tourne sur lui-même en une dizaine d’heures. Quoique deux fois plus petit que la fameuse Grande tache rouge de Jupiter, il est gigantesque… Mesurant plus de 25 000 kilomètres de diamètre, le vortex de Saturne pourrait engloutir complètement la Terre. Mais c’est « l’oeil du cyclone » seulement qui apparaît sur cette image. Le champ de vision de la caméra de Cassini embrasse ici une région de 3000 kilomètres environ, et montre des détails de l’ordre de 3 kilomètres.
La photographie montre donc l’échelle incroyable de ce phénomène météorologique : des vents soufflant à 500 km/h lèvent des nuages de plusieurs dizaines de kilomètres de hauteur, qui s’élèvent dans l’atmosphère de la planète géante. La pression atmosphérique, dans la haute atmosphére de Saturne est extrêmement faible, la température régnant dans ces nuées avoisine -200 °C, et les gaz – hydrogène, hélium, méthane, ammoniac, vapeur d’eau – sont très ténus…

La sonde Cassini

La sonde Cassini est l’une des plus belles réussites de l’histoire de la conquête spatiale. Conçue dans les années 1990, elle a quitté la Terre voici plus de quinze ans, en 1997, et tourne autour de Saturne depuis 2004. La sonde de la Nasa a littéralement redécouvert le système d’anneaux et de satellites de la planète géante, découvert voici quatre siècles environ par Galilée, puis Huygens et Cassini…

Les scientifiques américains, en embarquant comme passager à bord de Cassini la petite sonde européenne Huygens, ont offert aux européens un beau cadeau : l’atterrissage en 2005 sur le véritable monde de science-fiction qu’est Titan, le plus gros satellite de Saturne.

Podcast Du côté des étoiles (France-Info) avec Marie-Odile Monchicourt et Serge Brunier
[dewplayer:https://vulgariz.com/wp-content/uploads/media/DU_COTE_DES_ETOILES–08_12_CYCLONE_SUR_SATURNE.mp3]

Sources : Sky Pix, France Info, Nasa.

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).