L’opération chirurgicale en apesanteur est un succès

Une première mondiale. Le professeur Dominique Martin et une équipe Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux en Gironde ont pratiqué, ce matin, une opération chirurgicale en apesanteur à bord de l’Airbus A 300 Zéro-G de la société Novespace.

L'Airbus A300-Zéro G de la société Novespace. L'apesanteur est obtenue lorsque l'A300 Zéro G décrit une parabole entre 6.100 mètres et 8.400 mètres d'altitude

L'Airbus A300-Zéro G de la société Novespace. L'apesanteur est obtenue lorsque l'A300 Zéro G décrit une parabole entre 6.100 mètres et 8.400 mètres d'altitude

L’avion capable de créer des conditions de micropesanteur proches de l’apesanteur a du voler durant 3 heures autour de l’aéroport de Mérignac (Gironde) afin de réaliser « une opération très simple » qui a consisté à enlever une tumeur graisseuse sur l’avant-bras de Philippe Sanchot, un patient volontaire de 46 ans. L’opération s’est déroulée en 22 séquences de 22 secondes. L’opération a duré en tout 7 minutes 30 secondes.

Il s’agissait d’expérimenter un prototype de ce qui pourrait être le futur bloc opératoire de la station spatiale internationale (ISS). Il s’agit d’un bloc de 4 m2, les outils sont maintenus par des systèmes de fixation par aimant et le personnel est maintenu grâce à des sangles.

Un rat avait précédemment été opéré avec succès par les professeurs Martin et De Coninck dans les conditions spatiales

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).