La Coupe du monde de football attaquée pour ses « sponsors malsains »

A maintenant un peu plus d’une semaine de la Coupe du monde de football qui va se dérouler en Afrique du Sud, le Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer (FMRC) s’en est pris à la FIFA, les instances dirigeantes du football mondial, pour avoir signer des accords de partenariat avec des entreprises qui vendent des « produits malsains ».

Les entreprises visées sont les géants américains Cocal Cola (un partenaire de longue date de la FIFA), McDonald’s et Budweiser (partenaires de la Coupe du monde) qui vont bénéficier d’une immense exposition planétaire lors de la compétition qui va se dérouler du 11 juin au 11 juillet.

Selon l’organisation caritative, ce sont des milliards de téléspectateurs répartis dans plus de 200 pays qui vont être sous influence. Les études montrent en effet que la publicité influence le choix des aliments consommés et c’est d’autant plus vrai que le public est jeune. Les entreprises incriminées se sont contentées de réfuter l’idée que la publicité donne de mauvaises habitudes alimentaires aux enfants.

Teresa Nightingale, directrice du réseau mondial du WCRF (World Cancer Research Fund International) a déclaré :

« Il n’y aucun doute qu’en matière de lutte contre l’obésité infantile le football peut être une véritable force pour la bonne cause parce que c’est l’activité type qui peut être pratiquée presque partout. »

« Je suis certain que les enfants vont être inspirés par les prouesses des Rooney et autre Messi et essayer d’en faire de même comme leurs parents et grand-parents l’ont fait avec Maradona et Pele. »

« C’est ennuyeux que ces entreprises soient choisies comme partenaires. »

Pour l’association caritative, il s’agit avant tout d’informer les parents des potentiels risques de ce genre de marketing :

« Nous espérons qu’au moins chez certains de ces enfants, la Coupe du monde va susciter un intérêt pour le sport qui va les conduire à pratiquer régulièrement une activité physique. »

« Mais nous émettons quelques réserves concernant les sponsors et les partenaires de la Coupe du monde de football afin que les parents soient avertis des effet potentiels sur les enfants de ce type de marketing. »

Enfin, Mme Nightingale a conclut en disant que c’est « marquer un but contre son camp » que de donner à ces entreprises l’opportunité de faire la publicité pour des produits malsains.

Liens en rapport :
Le site de la FIFA
Le site du Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).