thb_coke

De la cocaïne retrouvée sur la moitié des billets de banque saisis par la police

50% des billets de banque saisis en France par la police comportent des traces de cocaïne, révèle la Police technique et scientifique.

Le constat a été établi scientifiquement par les agents de la Police technique et scientifique (PTS) de la Direction centrale de la police judiciaire, basée à Écully (Rhône). Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a été informé à l’occasion d’une visite, il y a quelques semaines, au siège de la PTS.

«Il ne s’agit pas seulement des billets saisis dans les affaires de drogue, mais d’échantillons prélevés dans les saisies en euros, dollars ou autres monnaies de toutes les affaires relevant de la compétence judiciaire de la police et de la gendarmerie, du vol simple à l’escroquerie la plus sophistiquée»,

explique un commissaire spécialisé.

«Cela veut déjà dire que beaucoup d’argent en circulation est passé entre les mains de toxicos ou de dealers»,

déclare un préfet très au fait des questions de sécurité. Le plus souvent, les traces de produits stupéfiants retrouvées sont infinitésimales.

«Quand une somme d’argent importante est découverte, si l’analyse des billets indique un taux particulièrement élevé de résidus de cocaïne, c’est une indication précieuse, qui traduit le probable lien entre cet argent et un trafic de drogue en grande quantité»,

confie un agent de la DCPJ.

«Fréquemment désormais, la came et l’argent circulent en même temps, car les trafiquants panachent les transactions en effectuant de la vente en même temps que des trocs de marchandises,»

assure un officier de police judiciaire

90% des billets contaminés aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, une enquête d’envergure a été menée en 2009 par l’American Chemical Society1 pour estimer le nombre de billets en circulation présentant des traces de cocaïne. Elle a montré que 90% des dollars en circulation dans le pays comportaient des traces de cocaïne. Il s’agissait, d’après les auteurs, du taux le plus élevé au monde, devant les liasses canadiennes (85%) et brésiliennes (80%). Ils estimaient que les billets les moins exposés circulaient en Chine (20%) et au Japon (12%). Selon eux, c’est par les machines à compter les billets, utilisées par les trafiquants, que le contamination se fait à grande échelle.

Selon le rapport mondial sur les drogues 2012 de l’ONU2, entre 13,2 et 19,5 millions de personnes consomment régulièrement de la cocaïne dans le monde. C’est la quatrième drogue la plus répandue après le cannabis (entre 119 et 224 millions), les opioïdes (ex : la morphine) et les opiacés (ex : l’héroïne). Les principaux marchés de ce stupéfiant se trouvent en Amérique du Nord, en Europe et en Océanie, précise le rapport3.

Notes et références

  1. New study: Up to 90 percent of U.S. paper money contains traces of cocaine. ACS News Service Weekly PressPac: August 12, 2009. []
  2. Rapport mondial sur les drogues. Nation Unies. Office contre la drogue et le crime. []
  3. Sources : Le Figaro, Le Parisien []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).