dubai
dubai

Dubaï organisera l’Exposition universelle de 2020

Le Bureau international des expositions a attribué à Dubaï l’organisation de l’Exposition universelle de 2020.

Lors d’un vote organisé à Paris le mercredi 27 novembre, Dubaï, cité-Etat des Emirats arabes unis, a remporté la compétition au troisième tour avec 116 voix face à la ville russe d’Ekaterinbourg, qui n’a obtenu que 47 voix. Les deux autres villes en lice, Sao Paulo, au Brésil, et Izmir, en Turquie, avaient été éliminées lors des deux premiers tours de scrutin.

Connecter les esprits, Construire le futur

Expo 2020 Dubaï se tiendra du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021 sur 438 ha au Sud-Est de Dubaï à mi-chemin entre Dubaï et Abu Dhabi, près du nouvel aéroport international Al Makhtoum. Elle aura pour thème Connecter les esprits, Construire le futur.

D’après le projet actuel, le site sera divisé en trois artères, chacune dédiée à un des sous-thèmes. Ces zones thématiques déboucheront sur Al Wasl, la place centrale de l’Expo. Les pays participants pourront ainsi construire leur pavillon dans la zone qui correspond le plus à leur stratégie de développement. Le projet est basé sur du design modulaire permettant de démonter certaines structures pour en reconstruire de nouvelles adaptées au développement de la région : le Dubai Trade Center, un musée sur l’Expo, une université, mais également des immeubles et hôtels.

Le thème « Connecter les esprits, Construire le future » promeut à la fois une philosophie de coopération et d’échange et une approche concrète pour chercher de nouvelles solutions aux trois sous-thèmes de l’Expo : mobilité, durabilité et opportunité. Pour Dubaï, ces trois enjeux doivent être traités simultanément afin de trouver des réponses véritablement globales:

La mobilité soulève des enjeux de logistique, d’ingénierie intelligente et de consommation d’énergie. La durabilité, c’est la préservation, la production et l’acheminement des ressources. L’opportunité, c’est savoir s’adapter à un monde en constant mouvement et développer de nouveaux modèles économiques issus de l’échange interculturel, du progrès des technologies et de l’importance croissante du développement durable.

La vitrine technique et artistique des nations

La première exposition universelle, la « Great Exhibition », fut organisée à Londres en 1851, à Hyde Park, au sein du Crystal Palace, conçu à cette occasion par Joseph Paxton (1801-1865). La manifestation est un succès et de nombreux pays proposèrent alors d’organiser, à tour de rôle, des expositions identiques, visant à faire connaître à un large public la création industrielle (principalement), les arts appliqués et les beaux-arts. Nous sommes alors en pleine révolution industrielle et cette exposition sert de vitrine technique et artistique des différentes nations.

En effet le premier but ces grandes manifestations est de diffuser dans « un but principal d’enseignement pour le public, faisant l’inventaire des moyens dont dispose l’homme pour satisfaire les besoins d’une civilisation et faisant ressortir dans une ou plusieurs branches de l’activité humaine les progrès réalisés ou les perspectives d’avenir » (Article 1.1 de la Convention de 1928 concernant les expositions internationales, BIE).

Ces expositions suivent les préconisations définies par le Bureau international des expositions (BIE) créé en 1928, qui permettent de bien distinguer les expositions universelles des expositions plus spécialisées.

Les œuvres exposées étaient choisies par un jury et devaient répondre à un thème proposé. La compétition y était omniprésente, et des concours permettaient aux plus méritants d’obtenir des médailles, bénéficiant d’un certain prestige.

Plus de vingt expositions universelles eurent lieu entre 1851 et 1935. Elles furent arrêtées entre 1939 et 1957. Elles ont repris depuis 1958, mais selon une fréquence désormais plus restreinte.

Chaque Exposition universelle est un puissant catalyseur de transformation économique, culturelle et sociale. Elle est à l’origine d’un héritage durable pour la ville et le pays hôtes. Par exemple, l’Expo universelle de Shanghai 2010 a transformé un secteur industriel du centre-ville en un quartier commercial et culturel, tout en diffusant son thème « Meilleure ville, meilleure vie » auprès de 73 millions de personnes.

La prochaine Expo universelle prévue à Milan en 2015 aura quant à elle pour thème: « Nourrir la planète, énergie pour la vie ».

L’héritage de l’Expo universelle

De Londres en 1851 à Shanghai en 2010, héritage et legs ont renforcé le concept de l’Expo universelle de sorte que la tradition de l’invention, de l’innovation, de la création de technologie durable ainsi que du patrimoine culturel perdure aujourd’hui.

La première Expo universelle a eu lieu à Londres (Royaume-Uni) en 1851 et a réuni six millions de visiteurs. Ses recettes ont financé la construction du Musée Victoria & Albert.

Héritage durable de 1889, la tour Eiffel avait été commandée comme symbole de l’entrée de l’Exposition universelle de 1889.

La première Expo universelle aux États-Unis en 1876 a présenté le premier téléphone, la première machine à écrire commerciale… et le Ketchup Heinz.

Quelque 50 millions de visiteurs ont visité l’Expo universelle de 1900 à Paris (France) et se sont émerveillés devant des innovations telles que les escalators, les moteurs diesel, les grandes roues et les films parlants. Autre événement important cette année-là : les 2e Jeux Olympiques.

Le grand succès de l’Expo de 1904 à St Louis (États-Unis) est l’humble cornet à glace. Jusqu’alors, la glace était servie dans des récipients en métal ou en papier.

L’expo de 1915 à San Francisco (États-Unis) a célébré la réalisation du Canal de Panama et a été l’occasion d’exposer le rétablissement de la ville après le tremblement de terre de 1906.

L’expo de 1958 à Bruxelles (Belgique) est célèbre pour la construction de l’Atomium, modèle géant d’une cellule de cristal de fer, qui demeure l’un des grands monuments de la capitale belge.

Les premiers téléphones cellulaires font leur apparition à l’Expo 1970 à Osaka (Japon), mais l’attrait principal est une roche de lune exposée dans le pavillon des États-Unis, rapportée sur Terre par les astronautes d’Apollo 12 en 1969.

Les transports, thème de l’Expo de Vancouver (Canada) en 1986, ont donné naissance à une ligne monorail, un aérotrain, des télécabines et des bateaux-taxis.

Quelque 2 000 kilomètres de câbles de télécommunication ont été posés pour l’Expo de 1988 à Brisbane (Australie) qui a réuni près de 16 millions de visiteurs.

En octobre 2012, le Musée d’art contemporain de Shanghai et le Palais de l’art chinois ouvriront leurs portes sur le site de l’Expo 2010 à Shanghai.

Liste des expositions universelles depuis 1851

1851 : Londres
1855 : Paris
1862 : Londres
1867 : Paris
1873 : Vienne
1878 : Paris
1880 : Melbourne
1888 : Barcelone
1889 : Paris
1893 : Chicago
1894 : Anvers
1897 : Bruxelles

1900 : Paris
1904 : Saint-Louis
1905 : Liège
1906 : Milan
1909 : Nancy
1911 : Charleroi
1913 : Gand
1915 : San Franncisco
1929 : Barcelone
1933 : Chicago
1935 : Bruxelles
1958 : Bruxelles
1967 : Montréal
1970 : Osaka
1992 : Séville

2000 : Hanovre
2010 : Shanghai
2015 : Milan
2020 : Dubai

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).