jean-tirole

Prix Nobel : le cru 2014

Le point sur les lauréats 2014 dans les disciplines scientifiques.

Le prix Nobel 2014 de physiologie ou médecine

Le prix Nobel 2014 de physiologie ou médecine a été décerné au neuroscientifique amricano-britannique John O’Keefe, et aux Norvégiens May-Britt Moser et Edvard Moser pour leurs travaux sur les « cellules qui constituent un système de géoposition dans le cerveau », sorte de GPS interne.

John O’Keefe a découvert en 1971 le premier composant de ce GPS. Il a fallu attendre 2005 pour que May-Britt et Edvard Moser identifient un autre composant clé de ce système: des cellules nerveuses qui créent un système de coordonnées pour déterminer les positions. Ce GPS interne au cerveau permet de s’orienter dans une pièce, démontrant le fondement cellulaire d’une fonction cognitive supérieure. ll permet de répondre à des questions simples telles que « Comment savons-nous où nous sommes? Comment réussissons-nous à trouver le chemin d’un lieu à un autre »?

Le prix Nobel 2014 de chimie

Le prix Nobel de chimie est revenu aux américains Eric Betzig et William Moerner pour leurs travaux sur la microscopie monomoléculaire, et à Stefan Hell pour ses travaux sur la microscopie à fluorescence STED. Ce Nobel récompense la nanoscopie, c’est à dire la microscopie à fluorescence à très haute résolution.

nanoscopie

Le prix Nobel 2014 de physique

Le prix Nobel 2014 de physique a été attribué, mardi 7 octobre, aux Japonais Isamu Akasaki et Hiroshi Amano, et à l’Américain Shuji Nakamura, inventeurs de la diode électroluminescente (LED) bleue. M. Akasaki est professeur à l’université de Nagoya, tout comme M. Amano. Shuji Najamura est lui professeur à l’université de Californie à Santa Barbara.
Alors que les diodes rouges et vertes existent depuis un demi-siècle, la découverte d’une composante bleue en 1992 a permis la mise au point de sources de lumière blanche beaucoup moins consommatrices d’énergie que les éclairages traditionnels et de développer des disques optiques de plus grande capacité. La diode bleue permet aussi d’éclairer les écrans à cristaux liquides (télévision, smartphones, tablettes).

Le prix Nobel 2014 de l’économie

Le Français Jean Tirole, chercheur à l’université de Toulouse s’est vu décerner le prix Nobel 2014 d’économie pour son «analyse de la puissance du marché et de la régulation».

jean-tirole

Selon le comité Nobel

« Jean Tirole est l’un des économistes les plus influents de notre époque.
Il est l’auteur de contributions théoriques importantes dans un grand nombre de domaines, mais a surtout clarifié la manière de comprendre et réguler les secteurs comptant quelques entreprises puissantes.
La meilleure régulation ou politique en matière de concurrence doit (…) être soigneusement adaptée aux conditions spécifiques de chaque secteur. Dans une série d’articles et de livres, Jean Tirole a présenté un cadre général pour concevoir de telles politiques et l’a appliqué à un certain nombre de secteurs, qui vont des télécoms à la banque. En s’inspirant de ces nouvelles perspectives, les gouvernements peuvent mieux encourager les entreprises puissantes à devenir plus productives et, dans le même temps, les empêcher de faire du tort à leurs concurrents et aux consommateurs ».

873 000 euros

Pour chacun, le prix est de 873 000 euros (à partager en cas de Nobel groupé). Les prix seront officiellement remis lors d’une cérémonie officielle de remise qui se tiendra à Stockholm le 10 décembre (sauf celui de la paix qui est remis à Oslo).

Catégories : Prix Nobel | Mots-clés : , | Lien Permanent

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).