Arthrose : les compléments de glucosamine et de chondroïtine seraient inefficaces

Deux suppléments largement utilisés pour traiter soulager les douleurs articulaires causées par l’arthrose, la glucosamine et la chondroïtine, seraient tout à fait inefficaces selon une étude suisse. Les chercheurs suggèrent que les gouvernements devraient cesser de les rembourser.

Cette étude a été menée par le professeur Peter Juni, chef de l’Institut de médecine sociale et préventive de l’Université de Berne en Suisse. Elle a été publiée dans le British Medical Journal1.

Les chercheurs ont analysé les résultats de 10 essais cliniques lors desquels 3803 patients ont pris de la glucosamine, de la chondroïtine ou un placebo pour traiter de l’arthrite aux hanches ou aux genoux. Ils ont découvert que ni l’un ni l’autre des suppléments, pris séparément ou ensemble, était plus efficace que le placebo.

Par ailleurs, les chercheurs n’ont relevé aucune preuve que la glucosamine ou la chondroïtine soient dangereux pour la santé. Le professeur Juni a indiqué que ses collègues et lui-même ne voyaient aucun inconvénient à ce que les patients continuent de prendre ces suppléments, s’ils en assument les coûts. Néanmoins, puisque les suppléments ne soulagent pas les douleurs aux articulations, les autorités devraient cesser de le faire, précisent-ils.

Au cours de la dernière décennie, les deux suppléments ont été recommandés par les médecins pour traiter l’arthrite dans la hanche ou le genou. Ces suppléments sont des éléments des tissus conjonctifs humains que l’on retrouve dans les cartilages et les os. Au niveau mondial, les ventes de suppléments de glucosamine ont atteint près de 2 milliards $ en 2008, soit une augmentation de près de 60 % par rapport à 2003, indiquent les chercheurs. L’utilisation de ces suppléments s’est répandue après que des chercheurs aient rapporté dans The Lancet en 2001 qu’ils pourraient prévenir l’aggravation de l’arthrose.

L’arthrite chronique de la hanche ou du genou peut être traitée avec des médicaments qui réduisent l’inflammation, mais ils causent d’importants effets secondaires à l’estomac et au coeur s’ils sont utilisés à long terme.

En Grande-Bretagne, l’État ne paie plus pour les suppléments, invoquant un manque de preuve.

Jane Tadman, une porte-parole pour l’organisme caritatif Arthritis Research UK, qui n’était pas reliée à la recherche, a indiqué que les résultats de précédentes études sur les suppléments n’ont pas permis de tirer une conclusion. Selon elle, il revient aux patients de décider de continuer ou non à prendre les suppléments.

Une étude publiée en juillet dans le Journal of American Medical Association montrait que la glucosamine n’était pas efficace pour soulager les douleurs lombaires chroniques causées par l’arthrose lombaire2.

Notes et références

  1. Effects of glucosamine, chondroitin, or placebo in patients with osteoarthritis of hip or knee: network meta-analysis. Simon Wandel, Peter Jüni, Britta Tendal, Eveline Nüesch, Peter M Villiger, Nicky J Welton, Stephan Reichenbach, Sven Trelle. British Medical Journal. []
  2. Effect of Glucosamine on Pain-Related Disability in Patients With Chronic Low Back Pain and Degenerative Lumbar Osteoarthritis. Philip Wilkens, MChiro; Inger B. Scheel, PhD; Oliver Grundnes, PhD; Christian Hellum, MD; Kjersti Storheim. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).