Affamer le cancer : la restriction calorique en tant que thérapie non-invasive pour le cancer du cerveau

Des chercheurs de Boston College (Etats-Unis) ont montré chez la souris que réduire les apports caloriques peut ralentir la croissance et la propagation du cancer du cerveau. Les résultats sont détaillés dans la revue ASN NEURO1.

gliomeLaura Shelton et ses collègues font état dans leur article, de résultats probants obtenus chez la souris souffrant de glioblastome multiforme, la forme de cancer du cerveau la plus agressive et la plus invasive chez l’homme.

La restriction calorique est un type de régime alimentaire qui consiste à réduire les apports caloriques habituellement ingérés, tout en se nourrissant de manière suffisante au niveau qualitatif, de sorte qu’il se passe une sous-nutrition sans malnutrition. La restriction des apports caloriques fait baisser le taux de glucose sanguin et réduit l’énergie glucidique disponible pour les cellules tumorales, qui dépendant fortement de la glycolyse. Le cerveau normal tire son énergie des corps cétoniques qui sont produits principalement par la dégradation partielle des acides gras dans le foie, qui les exporte vers les tissus périphériques et en particulier le cerveau2.

Selon les chercheurs, leurs résultats indiquent que les tumeurs du cerveau sont plus sensibles au stress énergétique que les cellules du cerveau normales et peuvent ainsi être ciblées à travers les principes de la théorie du contrôle métabolique. Ils concluent qu’un régime alimentaire visant à réduire le taux de glucose et élever les taux d’acétone peut être envisagé en tant que thérapie pour les tumeurs invasives du cerveau.

Notes et références

  1. Calorie restriction as an anti-invasive therapy for malignant brain cancer in the VM mouse. Laura M Shelton, Leanne C Huysentruyt, Purna Mukherjee & Thomas N Seyfried. ASN NEURO. 2(3):art:e00038.doi:10.1042/AN20100002 []
  2. Les trois corps cétoniques sont : acide acétoacétique, béta-hydroxybutyrate et l’acétone. Les deux premiers ne sont pas proprement des cétones, mais ils sont produits à partir de cétones. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).