Cancer du côlon : la durée de sommeil est un facteur de risque

Selon une récente étude américaine parue dans la revue Cancer1, il existe une association entre le manque de sommeil et le cancer du côlon. Les auteurs de cette étude proposent même que la durée du sommeil soit ajoutée à la liste des facteurs de risque du cancer colorectal.

Les chercheurs ont évalué la qualité et la durée de sommeil de 1240 volontaires qui devaient subir une coloscopie. 338 cas d’adénomes colorectaux ont été diagnostiqués parmi les 1240 participants. Les adénomes du côlon sont des tumeurs pré-cancéreuses qui, non traitées, finissent par se transformer en cancer.

Les chercheurs ont observés que ces adénomes étaient plus fréquents chez les petits dormeurs. Les sujets qui avaient déclaré dormir en moyenne moins de 6 heures par nuit avaient 50% de risque en plus de développer un adénome, par rapport aux personnes qui avaient déclaré dormir au moins 7 heures par nuit.

Une hausse du risque qui perdure même avec la prise en compte des facteurs de risque du cancer du côlon déjà connus, que sont les antécédents familiaux de cancer colorectal, le tabagisme, la consommation de viande rouge et le surpoids. Les auteurs proposent par ailleurs d’ajouter la durée du sommeil à cette liste des facteurs de risque.

Le cancer cancer colorectal est le 3e en France par le nombre des gens touchés (40.000 nouveaux malades en 2010), derrière ceux de la prostate et du sein. Avec 17.400 décès en 2010, c’est le 2e cancer le plus meurtrier derrière le cancer du poumon.

Comme le cancer du sein, il fait l’objet d’un programme de dépistage organisé, élargi récemment à 95 départements, et gratuit.

Tous les deux ans, les personnes de 50 à 74 ans sont invitées à se faire remettre par leur médecin un test de recherche de sang non visible à l’oeil nu dans les selles. En cas de présence de sang, le généraliste prescrit une coloscopie, pour rechercher et éventuellement ôter des lésions.

Notes et références

  1. Cheryl L. Thompson, Emma K. Larkin, Sanjay Patel, Nathan A. Berger, Susan Redline, Li Li. Short duration of sleep increases risk of colorectal adenoma. Cancer, 2011; 117 (4): 841-7 DOI: 10.1002/cncr.25507. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).