marijuana

Cancer du testicule : la consommation de cannabis doublerait le risque de développer une tumeur

Selon une étude américaine qui vient de paraître, la consommation de cannabis augmenterait le risque d’apparition d’un cancer du testicule. Les auteurs n’ont trouvé en revanche aucune association entre la consommation de cocaïne et le cancer des testicules.

Une équipe de chercheurs de l’université de Californie du Sud (USC) a donc passé au crible le passé de 163 jeunes hommes chez qui avait été diagnostiqué un cancer du testicule et a comparé ces données avec celles recueillies chez 292 autres hommes en bonne santé, de même âge et de même origine ethnique. Les résultats ont été publiés dans la revue Cancer1

Résultat, les hommes ayant fumé du cannabis présentaient deux fois plus de risques de développer une forme de cancer du testicule de mauvais pronostic par rapport à ceux qui n’en avaient pas fumé. En revanche, les chercheurs n’ont pas trouvé de relation entre cancer du testicule et consommation de cocaïne.

«Nous ne savons pas exactement comment les composés de marijuana agissent sur les testicules pour conduire à une carcinogenèse. Notre hypothèse est que cela peut se passer au niveau du système interne endocannabinoïde, qui interagit avec les composés actifs du cannabis et qui est aussi important pour la spermatogénèse.»

reconnaît Victoria Cortessis, l’auteur principal de l’étude.

Une étude antérieur avait déjà fait le lien entre consommation de cannabis et cancer du testicule.

Le cancer du testicule : un cancer rare mais en augmentation

C’est un cancer rare (1 à 2 % environ de tous les cancers), mais c’est aussi le cancer le plus fréquent chez l’homme de 15 à 45 ans. Près de 95 % des tumeurs sont guérissables. Son incidence, comme celle du cancer de la prostate, augmente régulièrement depuis les années 1900, et plus nettement dans les pays à peau blanche depuis les années 1950 (augmentation d’un facteur 3 à 5 des années 1950 à 2000).

En France, l’Institut national de veille sanitaire (InVS) a réalisé en 2011 une étude sur les cancers du testicule : Cancer du testicule : évolution nationale et variations régionales du taux de patients opérés, 1998-2008. Elle montre que, depuis le milieu du XXe siècle, «l’incidence du cancer du testicule n’a cessé d’augmenter». En France, cette augmentation est de 2,5 % par an (pour 1980-2005). Les patients sont surtout des hommes de 20 à 64 ans, avec un âge moyen au diagnostic de 37 ans. L’Alsace, la Lorraine, la Bretagne et les Pays de la Loire sont les régions les plus touchées, au contraire du Languedoc-Roussillon et de l’Ile-de-France, les deux régions les moins touchées. Mais on ne sait pas expliquer ces disparités régionales.

Notes et références

  1. Population-based case-control study of recreational drug use and testis cancer risk confirms an association between marijuana use and nonseminoma risk. John Charles A. Lacson, Joshua D. Carroll, Ellenie Tuazon, Esteban J. Castelao, Leslie Bernstein, Victoria K. Cortessis. Cancer. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).