Broccoli

Un composé du brocoli préviendrait le cancer du sein en ciblant les cellules souches cancéreuses

brocolisDes études ont déjà fait état des bienfaits du brocoli. Selon une nouvelle étude des chercheurs de l’Université du Michigan aux Etats-Unis, un composé dérivé de brocoli pourrait aider à prévenir ou traiter le cancer du sein en ciblant les cellules souches cancéreuses. Les cellules souches cancéreuses sont ces cellules retrouvées en petit nombre qui alimentent la croissance de la tumeur. Cette étude fait l’objet d’une publication dans la revue médicale Clinical Cancer Research1.

Le sulforaphane cible les cellules souches cancéreuses

Définitions :

Sulforaphane

Le sulforaphane est un isothiocyanate (un composé soufré) que l’on trouve dans des légumes crucifères, comme les brocolis ou les choux-fleurs. Des recherches montrent qu’il pourrait aider à prévenir le développement de certains cancers.

Cellule souche

Une cellule souche est une cellule qui a la capacité de s’auto-renouveler indéfiniment et, sous certaines conditions, de donner des cellules plus spécialisées (différenciation).

Les cellules souches cancéreuses

Les cellules souches cancéreuses ont récemment été identifiées dans plusieurs tumeurs solides (cancer du cerveau, du sein, du colon, de l’intestin…) et dans les leucémies. Elles sont à l’origine de la transformation de cellules saines en cellules tumorales et elles semblent aussi être à l’origine des métastases et de la récidive de certains cancers.

L’étude s’est intéressée au sulforaphane, un composé naturellement présent dans les brocolis et les jeunes pousses de brocoli. Les chercheurs ont testé les effets du sulforaphane sur des modèles murins ou des cultures de cellules. Ils ont observé que cette molécule ciblait et tuait les cellules souches cancéreuses en prévenant l’apparition de nouvelles tumeurs .

« Le sulforaphane a été étudié auparavant pour ses effets sur le cancer, cette étude montre que son atout est d’inhiber les cellules souches du cancer du sein. Ce nouveau développement présage un potentiel pour le sulforaphane de brocoli ou des extraits de brocoli pour prévenir ou traiter le cancer en ciblant les cellules souches du cancer, »

explique Duxin Sun, professeur en sciences pharmacologiques à l’université du Michigan qui a dirigé cette étude.

Les chimiothérapies actuelles ne fonctionnent pas contre les cellules souches du cancer, ce qui explique pourquoi cancer réapparaît et se propage. Les chercheurs croient que l’élimination des cellules souches cancéreuses est essentiel pour lutter contre le cancer.

Dans la présente étude, les chercheurs ont utilisé des souris avec le cancer du sein auxquelles ils ont administré différentes concentrations de sulforaphane dérivé d’extraits de brocolis. Les chercheurs ont ensuite évalué le nombre de cellules souches cancéreuses dans les tumeurs. Ces mesures ont montré une diminution marquée de la population de cellules souches du cancer après traitement avec le sulforaphane, avec peu d’effet sur les cellules normales. En outre, les cellules cancéreuses de souris traitées avec le sulforaphane étaient incapables de produire de nouvelles tumeurs. Les chercheurs ont ensuite testé sulforaphane sur des lignées humaines de cellules cancéreuses du sein, ils ont observé des baisses similaires dans le nombre des cellules souches cancéreuses.

« Cette recherche suggère un nouveau traitement potentiel qui pourrait être combiné avec d’autres molécules pour cibler les cellules souches du cancer du sein. Développer des traitements qui ciblent de façon efficace les populations de cellules souches cancéreuses est essentiel pour améliorer les résultats, »

déclare Max S. Wicha, co-auteur de l’étude, professeur d’oncologie et directeur du Comprehensive Cancer Center où l’étude a été menée.

Pas encore d’étude chez l’homme

Les concentrations de sulforaphane utilisées dans l’étude étaient plus élevées que celles qui peuvent être absorbés en consommant du brocoli ou des jeunes pousses de brocoli. Des recherches antérieures suggèrent que les concentrations nécessaires pour avoir un impact sur le cancer peuvent être absorbées par l’organisme à partir d’extraits de brocolis, mais les effets secondaires ne sont pas connus. Bien que de l’extrait soit disponible sous forme de capsules, il n’existe aucune régulation concernant les concentrations.

Il est important de préciser que ce travail n’a pas été testé chez l’humain par conséquent les patients doivent s’abstenir d’ajouter à leur alimentation des compléments alimentaires à base de sulforaphane.

Les chercheurs développent actuellement une méthode d’extraction et de préservation du sulforaphane, ils élaboreront ensuite des essais cliniques pour tester le sulforaphane comme moyen de prévention et de traitement du cancer du sein. Aucun essai clinique n’est actuellement disponible.

Notes et références

  1. Sulforaphane, a Dietary Component of Broccoli/Broccoli Sprouts, Inhibits Breast Cancer Stem Cells. Yanyan Li, Tao Zhang, Hasan Korkaya, Suling Liu, Hsiu-Fang Lee, Bryan Newman, Yanke Yu, Shawn G. Clouthier, Steven J. Schwartz, Max S. Wicha & Duxin Sun. Clinical Cancer Research. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).