Leucémie de l’enfant : une découverte ouvrant la voie à des thérapies moins invasives

leucemieDes chercheurs canadiens1 ont élucidé le mécanisme déclencheur de trois gènes dans l’apparition de la leucémie aiguë lymphoblastique, une découverte qui pourrait mener à des traitements moins invasifs de la maladie. Ces résultats, publiés dans le journal scientifique Genes and Development2, permettent une meilleure compréhension de l’interaction complexe de ces gènes et de leur contribution au développement de la leucémie, fournissant ainsi les bases conceptuelles de thérapies mieux ciblées.

La leucémie aiguë lymphoblastique, cancer le plus courant chez les enfants, affecte les lymphocytes, ces cellules qui, normalement, combattent les infections. La leucémie aiguë lymphoblastique se met en branle lorsqu’un seul globule blanc immature, appelé blaste, développe une série d’erreurs ou de mutations cellulaires ouvrant la voie à une prolifération incontrôlée. Par la suite, ces blastes leucémiques peuvent envahir les organes lymphatiques, la moelle osseuse et le sang où ces cellules y supplantent les cellules normales.

Malgré les nombreuses recherches effectuées au cours des dernières années pour percer la genèse de ce type de cancer, déchiffrer le processus complexe responsable de la transformation de cellules normales en cellules cancéreuses reste un défi majeur. Dans cette étude, les chercheurs sont partis de l’interaction bien connue de deux gènes, SCL et LMO, impliquée dans le déclenchement d’un type spécifique de leucémie aiguë lymphoblastique, la leucémie lymphocytaire T (LLA-T).

« Nous voulions découvrir le mécanisme précis du processus de transformation d’une cellule normale en cellule cancéreuse. Notre étude révèle que les gènes SCL et LMO augmentent le réservoir de lymphocytes immatures, lesquelles prolifèrent de manière intensive sous l’influence d’un signal spécifique. Ces deux événements combinés favorisent alors l’émergence de mutations dans un autre gène, Notch1, qui, nous le savons, joue un rôle dans la majorité des cas de LLA-T,

explique Trang Hoang.

Autrement dit, la synergie entre ces trois gènes chez une cellule ‘permissive’ est suffisante pour provoquer la leucémie. »

Bien que la chimiothérapie puisse guérir près de 80 % des cas de leucémie aiguë lymphoblastique chez l’enfant, les chercheurs espèrent en minimiser les effets secondaires en développant de nouvelles thérapies qui cibleront spécifiquement les gènes déclencheurs.

« La connaissance qu’apporte notre étude pourrait être déterminante dans la mise au point de thérapies anticancéreuses moins invasives »,

conclut Trang Hoang34.

Notes et références

  1. Les chercheurs, sous la direction de Trang Hoang, font partie du laboratoire d’hématopoïèse et de leucémie de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal. []
  2. Modeling T-cell acute lymphoblastic leukemia induced by the SCL and LMO1 oncogenes. Mathieu Tremblay, Cédric S. Tremblay, Sabine Herblot, Peter D. Aplan, Josée Hébert, Claude Perreault & Trang Hoang. Genes and Development. []
  3. Trang Hoang est chercheuse principale à l’IRIC et professeure au Département de pharmacologie de la Faculté de Médecine de l’Université de Montréal. L’étude a été menée avec le concours du Dr Peter Aplan, chercheur principal au National Cancer Institute (Bethesda, Maryland), du Dr Claude Perreault, chercheur principal à l’IRIC, et du Dr Josée Hébert, chercheuse principale au Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Cette étude est financée par les fonds de recherche et bourses aux chercheurs de l’Institut de recherche de la Société canadienne du cancer , des Instituts de recherche en santé du Canada et de la Fondation Cole. []
  4. Source : UdeM []

2 Commentaires

  1. agée maintenant de 15ans ma vie a eu la leucemie en2003 .aujourd’hui elle va yper bien .elle a repris sa vie en main .ne siot pas pécimiste .faut que tu a plus de50pour cent de monal .et le reste suit .

  2. Les cancers , tout le monde est touché (soi ou proches/connaissances), c’est une vrai prolifération et soyons réalistes, il n’y a pas tout le monde qui guérri… Il faut avoir le moral et s’accrocher, mais mêmeavec de la perséverance le crabe a parfois raison de soi. La leucémie on dit que ça se guérri assez bien nottament chez l’enfant mais la guérison n’est pas toujours au rendez-vous.
    La seule chose que je peux ajouter c’est profitez de la vie.. A FOND!!

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).