Des cellules souches humaines induites sans ADN étranger

culture-cellulaireDes chercheurs américains ont développé une méthode pour produire des cellules souches pluripotentes humaines induites, ou CSPi, qui ne contiennent aucun ADN étranger potentiellement nocif. Le compte rendu de ces travaux sont publiés dans le dernier numéro de la revue Science.

Les cellules souches pluripotentes humaines induites sont des cellules adultes que l’on « reprogramme » en cellules souches embryonnaires.

Ce résultat est important pour l’utilisation de ces cellules dans la recherche fondamentale en biologie et constitue une étape clé en vu de produire des cellules souches pluripotentes induites utilisables en thérapie médicale sans courir le risque que les éléments insérés dans leur génome interfèrent avec le développement cellulaire normal.
Lorsque les chercheurs ont dans les premiers temps reprogrammé les cellules adultes et foetales pour qu’elles deviennent des cellules souches pluripotentes induites, ils utilisaient des virus transformés pour insérer des gènes clés dans le noyau cellulaire capables de déclencher le processus de reprogrammation.
Jungying Yu et ses collègues de l’université de Wisconsin-Madison (Etats-Unis) décrivent maintenant une alternative à cette approche. Ils ont ajouté les gènes à des fragments circulaires d’ADN appelés plasmides en général indépendants des chromosomes cellulaires. Puis ils ont introduit les plasmides dans des cellules humaines de prépuce par un procédé appelé nucléofection. Les protéines exprimées par les gènes portés par les plasmides ont alors pu reprogrammer les cellules en CSPi. Enfin, ces CSPi se sont mis à perdre leur plasmide au fil des divisions cellulaires et les chercheurs ont alors réussi à en isoler qui n’en portaient plus.

Dans leur article, les auteurs précisent que d’autres équipes ont récemment rapporté des méthodes avec le même objectif mais que leur procédé est actuellement le seul produisant des CSPi humaines complètement dépourvues de vecteurs et de séquences transgéniques.


Article: Human Induced Pluripotent Stem Cells Free of Vector and Transgene Sequences
Auteurs: Junying Yu, Kejin Hu, Kim Smuga-Otto, Shulan Tian, Ron Stewart, Igor I. Slukvin, James A. Thomson
Journal de publication: Science

Source: EurekAlert
Crédit photo: UW-Madison

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).