Geron va débuter un essai clinique avec des cellules souches embryonnaires humaines

La firme de biotechnologie américaine Geron Corporation a annoncé lundi 11 octobre 2010 que le premier essai clinique de phase I avec des dérivés de cellules souches embryonnaires humaines avait commencé. Un patient, partiellement paralysé suite à des lésions de la moelle épinière, s’est vu injecter des millions de cellules souches. L’objectif de cet essai de phase I est de tester la tolérance à ces cellules et de voir si elles pourront régénérer les cellules nerveuses endommagées et permettre à la personne de retrouver la sensibilité et la mobilité.

Le patient est traité au Centre Shepherd de réhabilitation et de recherche sur les blessures de la moelle épinière et du cerveau à Atlanta, en Géorgie. Il s’agit d’un des sept centres potentiels de recrutement de patients pour cette recherche aux Etats-Unis.

« Le début de l’essai clinique GRNOPC1 est une étape importante pour les thérapies humaines basées sur les cellules souches embryonnaires »,

a souligné dans un communiqué le Dr Thomas Okarma, PDG de Geron.

Toutefois, la recherche et l’utilisation des cellules souches embryonnaires humaines ne sont pas sans poser de graves questions éthiques. Le financement public de la recherche sur l’embryon humain aux Etats-Unis est notamment très controversée.

Source : genethique.org

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).