OGM : Des carottes génétiquement modifiées enrichies en calcium pour prévenir l’ostéoporose

Des chercheurs américains du Texas A&M AgriLife’s Vegetable and Fruit Improvement Center en collaboration avec le Baylor College of Medicine de Houston ont créé une carotte genétiquement modifié qui augmente l’absorption de calcium par l’organisme. Une telle découverte pourrait à terme permettre de lutter contre des maladies des os comme l’ostéoporose ou l’ostéogenèse imparfaite. Les résultats sont publiés dans la version en ligne datée du 14 janvier du Journal de l’Académie Américaine des Sciences (PNAS).

« En mangeant une portion de ces carottes génétiquement modifiées, vous absorberiez 42% de calcium supplémentaire comparé à une portion de carottes normales »

affirme le Dr. Jay Morris, l’auteur principal de l’article.

Le but de ces recherches étaient d’augmenter la teneur en calcium des fruits et légumes qui sont excellents pour la santé mais habituellement très pauvre en calcium. Les auteurs pensent que la technologie appliquée aux carottes peut l’être pour de nombreux autres aliments augmentant et pourraient ainsi avoir un impact significatif dans la prévention de l’ostéoporose.

Pour cette étude, 30 volontaires (15 hommes et 15 femmes) furent recrutés. Les sujets consommèrent soit des carottes génétiquement modifiées, appelée sCAX1, soit des carottes normales. Des tests furent ensuite réalisées sur des urines pour y mesurer la teneur en calcium. Les chercheurs évaluèrent également les quantités de calcium absorbées par l’organisme. Les résultats ont montré que les hommes et les femmes qui avaient consommées les carottes riches en calcium absorbaient des quantités plus élevées de calcium.

Une personne normale a besoin d’un apport journalier de 1000 mg de calcium. 100 grammes de ces carotte modifiées fournissent 60 mg de calcium dont 42 % sont absorbés par l’organisme. Les carottes seules ne suffiraient pas à fournir le calcium requis mais si cette technologie pouvaient être appliquée à d’autres fruits et légumes, un régime spécifique enrichi avec ces aliments pourrait avoir un impact important sur la santé.

Ces recherches ne sont pour l’instant qu’à l’état préliminaire. Ces légumes ont été cultivés dans un environnement contrôlé et beaucoup d’autres recherches seront nécessaires avant de voir ces aliments débarquer sur nos tables.

Il faut savoir que de nombreux laboratoires travaillent pour améliorer la composition nutritionnelle des aliments. Des études sont par exemple menées pour enrichir les brocolis en sulforaphane, une molécule ayant des propriétés anti-cancéreuses naturellement présente dans le brocoli.

Source : PNAS 14 janvier 2008

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).