Les symptômes de la grippe porcine, précautions à prendre et traitements

Quels sont les symptômes de la grippe porcine ?

Les symptômes de cette grippe sont similaires à ceux de la grippe saisonnière classique, c’est à dire un brutal accès de fièvre, toux, douleurs musculaires et fatigue extrême. La grippe porcine semble provoquer en outre plus de diarrhées et de vomissements que la grippe classique.

La grippe saisonnière fait chaque année entre 250.000 et 500.000 morts à travers le monde.

Les virus de la grippe mutent constamment, ce qui explique pourquoi le vaccin contre la grippe change chaque année. La dernière pandémie remonte à 1968. On avait compté alors un million de morts.

Quelles sont les mesures de précaution à prendre?

Dans les zones touchées, les CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) rappellent les recommandations pour éviter la propagation de maladies infectieuses:
– se laver les mains régulièrement
– se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse ou éternue
– éviter les contacts rapprochés avec des personnes malades.

En cas d’infection, rester chez soi et limiter ses contacts avec les autres.

Le virus de la grippe porcine

Les virus Influenza sont des virus enveloppés, à ARN, de la famille des Orthomyxoviridae. En fonction de caractéristiques internes, des types sont définis : A, B, C.
Des sous-types sont définis par 2 glycoprotéines de surface :
– H pour Hémagglutinine (qui permet la fixation aux cellules de l’hôte),
– N pour Neuraminidase.
Chez les Influenza de type A (commun à l’homme et aux animaux), au total 15 Hémagglutinines (H1 à H15) et 9 Neuraminidases (N1 à N9) ont été identifiées.
De faible résistance, sauf par temps froid, les virus Influenza A disposent d’un réservoir mondial énorme : les oiseaux domestiques ou sauvages (en particulier les canards), les porcs, de nombreuses espèces animales et l’homme.
La même souche pouvant contaminer des animaux et des êtres humains fait de la grippe une zoonose.

Structure du virus de la grippe. Les sous-types sont définis par glycoprotéines de surface (H pour Hémagglutinine et N pour Neuraminidase).

Structure du virus de la grippe. Les sous-types sont définis par glycoprotéines de surface (H pour Hémagglutinine et N pour Neuraminidase).

Quels sont les traitements de la grippe porcine ?

Tamiflu® est un médicament antiviral éprouvé pour traiter et prévenir la grippe saisonnière mais les experts, dont la Direction Générale de la Santé et l’AFSSAPS en France estiment qu’il serait également le vaccin à privilégier dans le cas d’une pandémie de grippe. Mais Tamiflu® a été étudié et développé sur des souches de grippe différentes et le virus actuel de la grippe porcine de la souche A/H1N1 s’avère constitué pour la première fois, de souches aviaire, porcine et humaine. L’ampleur de l’effet du Tamiflu® dans le traitement et la prévention de nouvelles souches de la grippe n’est donc pas assurée.

Existe-t-il des vaccins ?

Oui, pour les porcs. Non pour l’homme. Quoique la production du vaccin sera assez rapide car on a identifié le virus et c’est un virus grippal pour lequel on sait très bien fabriquer des antidotes . Il faut un peu de temps quand même !

Le vaccin contre la grippe saisonnière humaine ne protège pas contre la grippe porcine.


Sources: santélog, France-Info, Respig

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).