Les seniors en surpoids vivent plus longtemps

Les personne agées en surpoids vivent plus longtempsDes chercheurs australiens affirment dans une étude que les septuagénaires, classés comme étant en surpoids vivent plus longtemps que les seniors qui ont un poids dans la moyenne. Alors que l’étude montre clairement qu’un surpoids modéré est bénéfique pour la santé, elle montre également que l’obésité ou la maigreur ont un impact négatif sur l’espérance de vie. Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Journal of the American Geriatrics Society.

L’indice de masse corporel (IMC) est un moyen rapide pour estimer si une personne a un poids normal, c’est à dire un poids qui minimise les risques sur la santé. L’IMC est pourtant un indicateur à manier avec précautions. Il ne s’applique pas par exemple aux personnes très musclées, aux femmes enceintes ou aux enfants et doit être utilisé avec la plus grande précaution pour les populations d’origines asiatiques. Il a par contre l’avantage d’être simple d’emploi. Un IMC supérieur à 25 vous classe comme étant en surpoids, un IMC supérieur à 30 vous classe comme obèse. Ces limites ont été déterminées par l’OMS (organisation mondiale de la santé) sur la base de nombreuses études montrant que le poids idéal se situe pour un IMC compris entre 18 et 25. Il faut néanmoins préciser que la majorité de ces études ont été faites avec individus jeunes ou d’âge moyen, il est donc difficile de dire si l’IMC est un bon indicateur de santé pour les personnes âgés.

Qu’en est-il de l’étude en question ? Cette étude s’est intéressée à presque 10 000 Australiens âgés de 70 à 75 ans et suivis sur une période de 10 ans. Elle montre que les personne qui avaient le moins de risques de décéder pendant la durée de l’étude étaient les personnes en surpoids. Les personnes qui avaient un poids soit disant idéal avaient un peu plus de risques de décéder pendant l’étude. Les groupes les plus à risques étaient les personnes obèses et les personnes en souspoids.

Les chercheurs ont poussé leurs analyses un peu plus loin pour être certain que le taux plus élevé de décès chez les personnes obèses ou en souspoids n’étaient pas du à une pathologie antérieure. Ils ont pour cela séparé les sujets deux groupes, un groupe constitué de personnes en bonne santé et un groupe constitué par des personnes avec diverses pathologies. Les chercheurs sont encore une fois arrivés aux mêmes conclusions : les personnes âgées en surpoids vivent plus longtemps.

Les chercheurs étaient cependant incapables de dire comment le surpoids protège les personnes âgés. Il se pourrait que le surpoids constitue des réserves nutritionnelles en cas de maladie. Ou bien il se pourrait qu’une fois arrivé à l’âge de 70 ans, être en surpoids n’a plus vraiment d’importance. Enfin ils concluent que le calcul de l’IMC est trop restrictif pour les personnes âgés et que les seniors en surpoids n’ont pas plus de risques de décéder que ceux qui ont un poids normal.

Référence

Article : Body Mass Index and Survival in Men and Women Aged 70 to 75
Auteurs : Leon Flicker, Kieran A. McCaul, Graeme J. Hankey, Konrad Jamrozik, Wendy J. Brown, Julie E. Byles & Osvaldo P. Almeida
Journal de publication : Journal of the American Geriatrics Society
Journal of the American Geriatrics Society
DOI 10.1111/j.1532-5415.2009.02677.x

Un Commentaire

  1. L’IMC comme vous l’indiquez ne s’applique pas aux personnes âgées. Difficile donc de tirer des conclusions fiables dans ce contexte.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).