Pilule anti-obésité Alli : une enquête est ouverte

alli-pillule-anti-obesiteLes autorités américaines ont ouvert une enquête pour déterminer si la pillule anti-obésite Alli, disponible sans ordonnance, est sans danger.

La pilule produite par le géant britannique de la pharmaceutique, GlaxoSmithKline, est vendue sans ordonnance en France depuis le 6 mai dernier.

L’autorité américaine de mise sur le marché du médicament, la Food and Drug Administration, a reçu depuis 1999, 32 notifications de patients qui ont indiqué avoir subi des lésions du foie alors qu’ils prenaient Alli, ou son équivalent Xenical du laboratoire Roche Holding, qui comprend la même molécule mais deux fois plus concentré. 27 d’entre eux ont été hospitalisés et six ont vu leur foie cesser complètement de fonctionner.

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a confirmé que les autorités allaient également se pencher sur ces données au niveau européen. L’Afssaps précise qu’il n’est pas nécessaire de céder à l’alarmisme, l’agence note que les cas rapportés sont extrêmement rares au regard de la période concernée et du nombre de patients sous traitement.

Enjeux financiers

Les enjeux financiers derrière Alli sont colossaux, cette pilule anti-obésité a représenté l’année dernière aux Etats-Unis un chiffre d’affaires de plus de 80 millions d’euros. Elle permettrait de générer 230 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel au groupe GlaxoSmithKline.

Le groupe s’est quand à lui défendu de ces accusant, assurant avoir testé son produit sur 30.000 patients avant de le lancer. Principal argument des laboratoires pharmaceutiques : les personnes en surpoids ou obèses sont prédisposées aux problèmes de santé liés au foie.

La pilule, vendue sans ordonnance en France depuis mai dernier, ou sa forme sur ordonnance aux Etats-Unis Xenical empêche l’absorption dans l’intestin de toutes les matières grasses présentes dans l’alimentation. Elles sont donc directement éliminées par les selles.
En théorie, le médicament n’est destiné qu’aux personnes qui ont un IMC supérieur à 30.

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).