10 idées reçues sur les régimes

Quand il s’agit de parler des régimes on entend tout et son contraire. Les nombreux conseils prodigués ici et là peuvent être déroutant. Voici donc une petite liste qui tord le cou à quelques idées reçues sur les régimes.

1. Sauter le petit déjeuner est un bon moyen de perdre du poids

En sautant le petit déjeuner vous allez vous sentir fatigué et affamé toute la matinée et cela va vous encourager à vous jeter sur des aliments gras, ou riches en calories. En fait il a été montré que les gens qui prennent un petit déjeuner ont plus de chance d’avoir un poids normal comparé aux gens qui n’en prennent pas.

2. Plus le régime va être strict mieux il va marcher

Si vous vous limitez à manger des oranges et des pamplemousses toute la journée pendant une semaine, vous allez logiquement perdre du poids. Les régimes fades qui consistent à réduire de façon drastique les calories vont très vite vous fatiguer (au propre comme au figuré) et cela ne marche pas à long terme. Ce n’est pas la peine de s’affamer pour perdre du poids. La clé du succès en matière de régimes est de faire des petits ajustements de façon à tenir la distance.

chocolat

3. Vous devez dire adieu à vos aliments préférés

Non, vous priver des aliments que vous aimez ne marchera pas. Vous allez finir par céder et abandonner vos efforts. Il n’y a pas de mal à vous faire plaisirs de temps en temps.

4. Manger la nuit vous fait grossir

Cela n’a pas d’importance si vous mangez trop, une calorie est une calorie à n’importe quel moment de la journée! C’est mieux pour votre système digestif de ne pas trop manger avant d’aller au lit mais manger tard ne va pas vous faire grossir plus que manger tôt.

5. C’est possible de perdre de la graisse sur une partie précise de votre corps

C’est injuste mais on ne choisit pas où on va perdre les masses graisseuses. Quand votre organisme perd de la masse adipeuse, il le fait sur tout le corps. Se concentrer sur une partie précise du corps quand vous faites des exercices physiques permet de tonifier et muscler cette région mais cela ne supprimera pas plus de graisses à ce niveau.

6. Certains aliments comme les pamplemousses ou le céleri brûlent les graisses

Aucun aliment va brûler des graisses. Certains aliments contenant de la caféine vous légèrement accélérer votre métabolisme mais ils ne vont pas causer de perte de poids significatives.

7. Les aliments riches en glucides comme le pain et les pâtes font grossir

Ce sont les calories qui comptent et un gramme de glucide contient moins de la moitié des calories contenues dans un gramme de lipide. Mais une alimentation riche en glucides peut faire grossir à cause des sauces et des accompagnements tels fromages, crèmes ou beurre.

Certains aliments riches en glucides, en particulier ceux à base de blé complet, sont bourrés de fibres qui vont vous rassasier plus longtemps. Par exemple, un plat de pâtes complètes va être plus « bourratif » qu’un plat de pâtes normales et vous serez rassasié plus longtemps.

8. Vous ne devriez pas grignoter entre les repas

Le grignotage d’aliments bons pour la santé peut en réalité vous aider à contrôler votre appétit et maintenir votre taux de sucre sanguin stable. Les fruits et les les légumes sont dans ce cas des aliments de choix.

9. Faible en matières grasses veut dire faible en calories

Remplacer des matières grasses par d’autres ingrédients peut se traduire en un produit riche en calories. Vérifier les étiquettes. Les quantités sont aussi importantes, vous n’allez pas réduire les calories si vous mangez deux fois plus d’un aliment qui contient moins de matières grasses qu’un aliment qui en contient plus.

10. Vous devez pratiquer une activité physique intense pour bruler des graisses

S’exercer même de façon modéré va vous faire éliminer des graisses. Marcher, jardiner ou même faire le ménage vous aidera à bruler des graisses et perdre du poids.

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).