mouche du vinaigre - Drosophila melanogaster

Les odeurs de nourriture sont aussi des aphrodisiaques… chez la mouche

Une équipe internationale de chercheurs a pu mettre en évidence un mécanisme de perception original de certaines odeurs de nourriture qui servent également d’aphrodisiaque.

De nombreux animaux attirent leurs partenaires sexuels en libérant des odeurs attractives (phéromones), qui véhiculent des informations chimiques sur l’espèce, l’identité sexuelle et la réceptivité de celui qui les émet. Ces phéromones ont ainsi la capacité de déclencher un comportement de parade chez le partenaire sexuel qui les détecte, conduisant éventuellement à un accouplement.

mouche du vinaigre - Drosophila melanogaster

La mouche du vinaigre (Drosophila melanogaster)

Les chercheurs1 ont montré que le mâle de la mouche du vinaigre (Drosophila melanogaster) utilise une odeur issue des fruits qu’ils consomment d’ordinaire. De façon inattendue, cette odeur de nourriture est également utilisée pour stimuler son appétit sexuel.

Les chercheurs ont réussi à identifier l’identité de cette odeur, le récepteur moléculaire et le circuit neuronal permettant sa détection au niveau du « nez » de la mouche et son intégration dans son cerveau. Ils ont pu montrer que ce mécanisme était tout particulièrement important chez les espèces de « mouches à fruit » au sens large.

De plus amples travaux permettront peut-être de mettre en évidence des événements similaires chez d’autres espèces animales voire chez l’Homme.

Ces travaux ont été publiés dans la prestigieuse revue scientifique britannique Nature2.

Notes et références

  1. Une équipe du Centre des Sciences du Gôut et de l’Alimentation appartenant au CNRS (CSGA, UMR 6265 CNRS, UMR 1324 INRA, Université de Bourgogne), en association avec une équipe Suisse de l’Université de Lausanne et une équipe localisée à Cambridge au Royaume-Uni []
  2. An olfactory receptor for food-derived odours promotes male courtship in Drosophila. Yael Grosjean, Raphael Rytz, Jean-Pierre Farine, Liliane Abuin, Jérôme Cortot, Gregory S. X. E. Jefferis & Richard Benton. Nature. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).