Mangez des pommes pour vivre plus longtemps

La pomme contient des antioxydants connus pour avoir de nombreux effets bénéfiques sur la santé. Des chercheurs apportent la preuve que les antioxydants des pommes permettent d’allonger l’espérance de vie des animaux de laboratoire.

Ces résultats ont été obtenus avec la drosophile (la mouche du vinaigre) qui est un modèle largement étudié dans les laboratoires de recherche. Cette étude renforce les observations similaires faites sur d’autres animaux. L’étude est publiée dans la revue Journal of Agricultural and Food Chemistry1.

Les substances néfastes générés dans l’organisme, appelées radicaux libres, sont à l’origine de changements indésirables impliqués dans le processus de vieillissement et certaines maladies. Les antioxydants peuvent lutter contre ces dommages. Les fruits et légumes, en particulier les aliments de couleur vive, comme les tomates, le brocoli, les myrtilles et les pommes sont d’excellentes sources d’antioxydants. Des études antérieures ont montré que les nombreux antioxydants contenus dans les pommes augmentaient l’espérance de vie des animaux de laboratoires.

Dans la présente étude, les chercheurs se sont intéressés à une classe particulière d’antioxydants, les polyphénols. Ils ont découvert que les polyphénols prolongent non seulement l’espérance de vie moyenne de mouches de 10% en moyenne, mais contribue également à les préserver en bonne santé. Leurs capacités à marcher, grimper et se déplacer ont ainsi été prolongées. Les chercheurs ont mesuré un certain nombre de marqueurs biochimiques liés à la vieillesse et ont constaté que les polyphénols avaient amélioré ces marqueurs.

Des chercheurs avaient déjà montré par le passé que les polyphénols de la pomme ont des effets bénéfiques sur le cholestérol sanguin et une diminution des lésions dans les vaisseaux sanguins des animaux23.

Notes et références

  1. Cheng Peng, Ho Yin Edwin Chan, Yu Huang, Hongjian Yu et Zhen-Yu Chen. Apple Polyphenols Extend the Mean Lifespan of Drosophila melanogaster. J. Agric. Food Chem., 2011, 59 (5), pp 2097–2106 []
  2. Sylvain Auclair, Mathieu Silberberg, Elyett Gueux, Christine Morand, Andrzej Mazur, Dragan Milenkovic & Augustin Scalbert. Apple Polyphenols and Fibers Attenuate Atherosclerosis in Apolipoprotein E-Deficient Mice. J. Agric. Food Chem., 2008, 56 (14), pp 5558–5563. DOI: 10.1021/jf800419s []
  3. Cheuk Kai Lam, Zesheng Zhang, Hongjian Yu, Suk-Ying Tsang, Yu Huang, Zhen Yu Chen. Apple polyphenols inhibit plasma CETP activity and reduce the ratio of non-HDL to HDL cholesterol. Molecular Nutrition & Food Research, 52: 950–958. doi: 10.1002/mnfr.200700319 []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).