Vestibulodynie : le partenaire peut jouer un rôle pour atténuer la douleur vulvovaginale chronique

Une étude canadienne montre que les hommes qui affichent un soutien de type surprotecteur, de l’attention et de l’empathie envers leur partenaire souffrant de douleur vulvovaginale chronique peuvent causer plus de douleur chez elle, mais aussi augmenter la satisfaction sexuelle de celle-ci.

Les résultats de cette étude menée par l’Université de Montréal et le Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (Canada) sont publiés dans la revue The Journal of Sexual Medicine1.

Les femmes qui ont participé à l’étude sont atteintes d’une condition appelée vestibulodynie provoquée2. Cette condition, qui touche 12 % des femmes préménopausées, peut perturber le fonctionnement sexuel ainsi que diminuer le désir, l’éveil et la satisfaction sexuels, la capacité d’atteindre un orgasme et la fréquence des rapports sexuels.

« Un partenaire trop soucieux peut amener une femme à éviter d’avoir des relations ou exacerber la douleur de cette dernière en amplifiant son anxiété, son hypervigilance et ses pensées négatives à propos de la douleur; par conséquent, cette attitude augmente la douleur lors des rapports sexuels,

affirme Natalie Rosen, auteure de l’étude.

La vestibulodynie provoquée

La vestibulodynie provoquée entraîne une dysfonction sexuelle significative, une détresse psychologique et une qualité de vie réduite. Cette condition, pour laquelle il n’existe pas de conclusions apparentes pertinentes ou de troubles neurologiques identifiables sur le plan clinique, est caractérisée par une affection ou une sensation de brûlure au vestibule. Cette condition chronique et récurrente provoque des douleurs vulvovaginales qui sont déclenchées principalement par les contacts sexuels, mais qui peuvent être ressenties également par l’insertion d’un tampon et lors d’un examen gynécologique.

Si un homme évite d’avoir des relations sexuelles avec une partenaire souffrant de vestibulodynie provoquée, il peut alors intensifier chez elle l’évaluation négative de la douleur, ce qui peut augmenter cette dernière lors des rapports. »

Par ailleurs, les chercheurs ont découvert que les femmes atteintes de vestibulodynie provoquée dont le partenaire est plus compatissant ont une plus grande satisfaction sexuelle.

« Il est probable que les femmes interprètent la délicatesse de leur partenaire comme une plus grande preuve de sensibilité et compréhension envers leur douleur lors de l’acte sexuel, ce qui entraîne une plus grande satisfaction »,

selon la chercheuse.

Pour les couples touchés par la vestibulodynie provoquée, la clé pour réduire la douleur et stimuler la satisfaction sexuelle est peut-être d’éviter les rapports vaginaux, sans s’abstenir complètement de l’activité sexuelle.

« Les couples peuvent se concentrer sur des pratiques sexuelles stimulantes autres que la pénétration ou sur les bienfaits sur le plan émotionnel de l’activité sexuelle, comme l’intimité et les rapprochements »,

affirme la chercheuse.

Dans le cadre de l’étude, 191 couples hétérosexuels touchés par la vestibulodynie provoquée ont complété des questionnaires portant sur cette problématique. Ensuite, ils ont pu consulter une sexologue pendant 30 minutes au téléphone au sujet de la vestibulodynie provoquée.

« Cette étude contribue à mieux nous faire comprendre l’importance de la façon dont les couples communiquent à ce sujet, en prédisant la douleur et la satisfaction sexuelle de la femme,

affirme Sophie Bergeron, professeure de psychologie à l’Université de Montréal.

Plus l’homme est préoccupé à l’excès par la douleur de sa partenaire, du point de vue de cette dernière et de celui-ci, plus l’intensité de la douleur peut augmenter lors des rapports. Les résultats de notre étude peuvent contribuer à élaborer des interventions psychologiques ciblées pour aider les couples qui font face à la vestibulodynie provoquée, »

explique encore Sophie Bergeron3.

Notes et références

  1. Woman and Partner-Perceived Partner Responses Predict Pain and Sexual Satisfaction in Provoked Vestibulodynia (PVD) Couples. Natalie O. Rosen, Sophie Bergeron, Bianca Leclerc, Bernard Lambert, Marc Steben. The Journal of Sexual Medicine. []
  2. La vestibulodynie se caractérise par une douleur intense au toucher du vestibule (région de la vulve située à l’entrée du vagin) ou lors d’une tentative de pénétration vaginale. Scienceo. []
  3. Source : EurekAlert []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).