Une molécule dérivée de la progranuline réduit les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde chez la souris

Une étude chez la souris a permis de mettre en évidence une protéine capable de réduire les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. Les travaux sont publiés dans la revue Science1.

Le travail montre qu’un dérivé naturel de la protéine, appelé progranuline, représente une nouvelle cible thérapeutique potentielle pour le traitement à long terme de la maladie. La polyarthrite rhumatoïde conduit à une inflammation des articulations et des tissus environnants, le plus souvent chez les personnes âgées.

Les chercheurs ont identifié un récepteur pour le facteur de croissance progranuline, connu depuis longtemps pour jouer un rôle critique dans diverses maladies. En utilisant des techniques de criblage, les chercheurs ont trouvé que la progranuline se fixe à une petite protéine inflammatoire, le récepteur du TNF. Le fait d’administrer aux souris malades de la progranuline diminuait ou supprimait même la maladie. Puis l’équipe a pu déterminer quels fragments de la progranuline étaient nécessaires pour se lier au récepteur du TNF.

En combinant ces trois fragments, les chercheurs ont mis au point une forme modifiée de progranuline qu’ils ont baptisée Atsttrin plus active que la progranuline naturelle pour supprimer la polyarthrite.

On ne sait pas encore si l’Atsttrin sera aussi efficace chez l’homme mais l’étude suggère que la progranuline pourrait être un nouvel agent thérapeutique prometteur contre la polyarthrite rhumatoïde.

Notes et références

  1. The Growth Factor Progranulin Binds to TNF Receptors and is Therapeutic Against Inflammatory Arthritis in Mice. Wei Tang, Yi Lu, Qing-Yun Tian, Yan Zhang, Feng-Jin Guo, Guang-Yi Liu, Nabeel Muzaffar Syed, Yongjie Lai, Edward Alan Lin, Li Kong, Jeffrey Su, Fangfang Yin, Ai-Hao Ding, Alexandra Zanin-Zhorov, Michael L. Dustin, Jian Tao, Joseph Craft, Zhinan Yin, Jian Q. Feng, Steven B. Abramson, Xiu-Ping Yu & Chuan-ju Liu. Science. []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).