Des différences génétiques dans les contrôleurs du VIH

Des chercheurs ont identifié un ensemble de variations génétiques qui semblent déterminer si une personne sera un « contrôleur de VIH », cas rare où elle vit avec des taux élevés du virus du sida sans développer de maladie ou avoir à prendre de médicaments. Ces variations, en tout plus de 300, affectent la manière dont le système immunitaire reconnaît les cellules infectées par le VIH, via des protéines dites HLA qui présentent des fragments de virus à leur surface.

Environ une personne sur 300 infectées par le VIH est un « contrôleur de VIH » et les chercheurs espèrent que la compréhension de la façon dont ils arrivent à supprimer la réplication virale pourra servir à orienter vers de nouvelles pistes de vaccination ou d’autres thérapies. Florencia Pereyra et un vaste consortium de recherche ont mené une analyse d’association sur génome entier de patients recrutés dans l’International HIV Controllers Study1. Ce type d’analyse permet de comparer les génomes d’individus différents pour détecter des variations d’une personne à l’autre qui peuvent être associées à une maladie ou à un caractère donné. Les chercheurs ont ainsi comparé les contrôleurs de VIH d’origine européenne, africaine ou hispanique à des progresseurs du VIH et découvert plus de 300 variants ayant atteint une signification au niveau du génome, tous situés dans la région du chromosome 6 où se trouvent les gènes HLA. Ils ont aussi analysé les effets d’acides aminés individuels dans les protéines HLA et trouvé six résidus avec une signification indépendante, dont cinq dans le sillon où se lie le peptide viral.

Même s’il faudra plus de travaux pour savoir exactement comment ces différences sont à l’origine du contrôle du VIH, ces résultats suggèrent que le processus débute par la manière dont les peptides antigéniques viraux se lient aux protéines HLA, influençant alors l’activation des lymphocytes T qui reconnaissent et détruisent les cellules infectées2.

Notes et références

  1. The Major Genetic Determinants of HIV-1 Control Affect HLA Class I Peptide Presentation. International HIV Controllers Study, Pereyra F et al. Science DOI: 10.1126/science.1195271 []
  2. Eurekalert.org []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).