Les Etats-Unis lèvent les restrictions pour les visiteurs séropositifs

hiv-positiveLes Etats-Unis vont abroger une loi qui interdisait aux séropositifs d’entrer aux Etats-Unis aussi bien en tant que touriste qu’en tant qu’immigrant.

Les Etats-Unis faisait parti de cette douzaine de pays -avec le Soudan, l’Arabie Saoudite, la Lybie et la Russie- qui considérait les séropositifs persona non grata sur le territoire américain. A l’initiative conjointe du sénateur démocrate du Massachusetts, ancien candidat à l’élection présidentielle en 2004, John Kerry, et du sénateur républicain de l’Oregon, Gordon Smith, le Sénat a voté, mercredi 16 juillet, l’abrogation d’un texte datant de 1993, qui interdisait aux séropositifs d’entrer aux Etats-Unis. L’interdiction datait elle de 1987.

L’interdiction de voyage faite aux séropositifs, sauf dérogation spéciale très difficile à obtenir, a été abolie à l’occasion d’une loi définitivement adoptée mercredi soir au Sénat par 80 voix contre 16, visant principalement à augmenter les fonds de la lutte contre le sida et d’autres maladies en Afrique et ailleurs.
50 milliards de dollars sur cinq ans pour combattre les épidémies dans le monde

Le Sénat américain a approuvé mercredi une enveloppe d’aide internationale de 48 milliards de dollars sur les cinq prochaines années destinée au traitement et à la prévention du SIDA, de la tuberculose et de la malaria au niveau mondial.

L’adoption par le Sénat de ce texte, en faveur duquel le président George W. Bush s’est fortement engagé, ouvre la voie à un compromis négocié avec la Chambre des représentants.

Si le financement est adopté par le Congrès tel qu’il a été approuvé par la chambre haute, il s’agirait d’un triplement des fonds du programme d’aide médicale internationale des Etats-Unis, destiné en grande partie à l’Afrique. L’aide sur la période 2003-2008 s’élevait en effet à environ 15 milliards de dollars.

Source: AFP
Crédit image: United Colors of Benetton

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).