L’OMS et l’ONUSIDA recommandent officiellement la circoncision dans la lutte contre le VIH

L’OMS et l’ONUSIDA ont officiellement fait une recommandation préconisant la circoncision comme un élément à part entière de l’arsenal de lutte contre la propagation de l’épidémie de VIH/SIDA. Les 2 agences ont ainsi suivie les recommandations d’experts qui s’étaient réunis début mars en Suisse pour évaluer les bénéfices de la circoncision sur la contraction du VIH.

3 études menées au Kenya, en Ouganda et en Afrique du Sud ont en effet montré que la circoncision diminuait le risque d’infection par le VIH de 55 à 60%.

Cette mesure, dont les effets se ressentiront sur le long terme selon les 2 agences, pourrait ainsi éviter la contamination de 5,7 millions personnes et 3 millions de décès en Afrique sub-saharienne.

L’annonce est cependant accompagnée d’une série de mises en garde, il ne s’agit pas de substituer la circoncision aux autres stratégies de prévention. La circoncision doit être pratiquée dans de bonnes conditions d’hygiène. Les agences vont d’ailleurs former du personnel pour pratiquer cet acte médical dans de bonnes conditions.

39.5 millions de personnes vivent avec le virus du VIH, l’Afrique sub-saharienne concentre 24.7 millions de séropositifs.

Lien:
Consultez le compte rendu des études menées au Kenya et en Ouganda. Cet article explique également comment la circoncision protège contre le VIH.

Un Commentaire

  1. Pingback : Quand la justice française encourage les circoncisions clandestines « Pensées d’outre-politique

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).