Les vapeurs d’eau sont responsables de 30% du réchauffement climatique

vapeurs-d-eauUn tiers du réchauffement climatique global observé durant les années 90 est du à l’élévation des vapeurs d’eau dans hautes couches de l’atmosphère terrestre. Cette découverte suggère que ce puissant gaz à effet de serre joue un rôle plus important que précédemment admis dans le réchauffement climatique. L’étude est publiée dans la revue Science du 29 janvier.

Susan Solomon et ses collègues de la US National Oceanic and Atmospheric Administration ont combiné l’utilisation de mesures satellites et de ballons-sonde pour évaluer les concentrations de vapeur d’eau dans la stratosphère entre les années 1980 et aujourd’hui.

Les quantités de vapeur d’eau ont augmenté durant les années 90 mais ont ensuite chuté de 10% depuis 2001. Ces nouvelles mesures ont permis d’établir un nouveau modèle climatique et les chercheurs suggèrent que la vapeur d’eau est responsable d’un tiers du réchauffement observé dans les années 90.

D’après ce modèle, la diminution des concentrations de vapeur d’eau de 2001 a permis de ralentir le réchauffement climatique de la dernière décennie de 25%.

« Cette recherche ne change pas le consensus selon lequel les émissions anthropiques (émissions d’origine humaine) sont responsables du changement climatique »

a déclaré Fortunat Joos un modéliste du climat de luniversité de Berne en Suisse.

Référence

Article : Contributions of Stratospheric Water Vapor to Decadal Changes in the Rate of Global Warming
Auteurs : Susan Solomon, Karen Rosenlof, Robert Portmann, John Daniel, Sean Davis, Todd Sanford, Gian-Kasper Plattner
Journal de publication : Science

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).