lydia-requin-blanc

Suivez Lydia, un grand requin blanc, sur internet et les réseaux sociaux

Lydia est un grand requin blanc de 4,4 mètres de long équipée d’une balise satellite que les internautes du monde entier peuvent suivre sur les réseaux sociaux.

L’ONG Ocearch est à l’origine de l’opération. Les internautes sont déjà nombreux à suivre son parcours sur le site internet de l’ONG1, sur Twitter (avec le mot-clé #lydiatheshark) et sur Facebook2. Elle compte 130.000 abonnés.

La balise de Lydia, a été attachée à sa nageoire dorsale, après sa capture aux larges de la Floride (voir vidéo ci-dessous). Partie depuis le 2 mars dernier, Lydia est géolocalisée à chaque fois qu’elle est à la surface de l’eau, en direct, ce qui représente une prouesse alors qu’auparavant, les balises fixées sur les requins pouvaient uniquement stocker les informations jusqu’à ce que les chercheurs les détachent et en analysent les données.

La capture et le marquage de Lydia

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Pour la première fois un grand requin blanc va être observé franchissant l’océan Atlantique. Pour les scientifiques, techniquement la traversé a été réalisée lorsqu’elle a franchi la dorsale médio-atlantique située au milieu de l’océan. Ils ont toujours considéré les grands requins blancs de Méditerranée et ceux de la côte est des Etats-Unis comme des espèces distinctes. Mais devant le parcours de Lydia, les spécialistes commencent à penser qu’il s’agit peut-être d’une seule et même grande population.

Lydia détient vient aussi d’établir le record du requin blanc ayant parcouru la plus grande distance (enregistrée). Lydia a pour l’instant effectué plus de 32 000 km. Partie le 2 mars 2013 de Jacksonville (Floride), elle a d’abord nagé aux larges des 2tats-UNis avant de prendre la direction de l’Europe. Ce vendredi 14 mars elle se trouvait à un peu plus de 1000 km des côtes du Groenland. Le précédent record était détenu par Nicole, un requin ayant fait l’aller-retour entre l’Afrique du Sud et l’Ouest de l’Australie, soit 20 000 kilomètres entre 2003 et 2004.

La parcours de Lydia entre le 2 et le 14 mars

L’objectif de l’opération est aussi écologique. Elle vise à améliorer la mise en place des stratégies de protection de la population des requins blancs. Le chercheur Bob Hueter rappelle sur la page Facebook de l’opération que les grands requins blancs sont de la responsabilité de toutes les nations.

Enfin on ne sait toujours pas ou va se diriger Lydia, selon Greg Skomal, un biologiste marin, il se pourrait bien qu’elle soit enceinte et elle pourrait bien se dirger dans la méditerranée. A suivre donc.

«L’impressionnant voyage trans-océanique de Lydia nous rappelle qu’aucune municipalité, Etat ou nation ne possède ces remarquables migrateurs des mers. Si nous devons sauver les requins, nous avons le devoir non seulement de les protéger dans les eaux, mais également de travailler avec les autres pays vers une protection mondiale des requins.»

Notes et références

  1. http://www.ocearch.org/ []
  2. https://www.facebook.com/OCEARCH []

Catégories : Ecologie | Mots-clés : , , | Lien Permanent

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).