L’autre drame du World Trade Center

L'autre drame du World Trade CenterAlors qu’on s’apprête à célébrer le cinquième anniversaire des attentats du 11 septembre, des études mettent l’accent sur une autre conséquence de ces attentats, presque 70% des travailleurs ayant travaillé sur le site du « ground zero » ont des problèmes pulmonaires.

L’étude a été mené entre 2002 et 2004 par le Mount Sinai de New-York sur quelques 10 000 travailleurs sur le site du World Trade Center. Presque 70% de ces travailleurs ont déclaré que leur santé s’étaient aggravé pendant ou après qu’ils aient travaillé sur le site. Cette étude concorde avec l’étude menée par les pompiers de New-York qui a montré que les troubles les plus graves sont survenus chez les individus qui sont arrivés sur le site juste après et les jours qui ont suivi les attaques. Ces personnes ont en effet été exposé à des produits toxiques voir cancérigènes tels que l’amiante, les dioxines, le plomb.

La majorité de ces personnes vont devoir suivre un traitement à vie, ce qui engendre une autre inquiétude puisque 40% de ces malades ne bénéficient pas de couverture médicale. Des actions en justice sont notamment en cours dont une « class-action » contre l’agence de protection environnemental. Un des avocats représentant les plaignants reconnait que le nombre de victimes parmi les travailleurs exposés aux produits toxiques va dépasser le nombre de victimes du aux attaques.

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).