Comment la thalidomide cause les malformations des membres

La thalidomide, en dépit de sa réputation sulfureuse d’avoir été la cause de malformations congénitales chez des enfants nés de mères qui l’avaient reçu dans les années 1950 et 1960, est utilisée pour traiter un cancer, le myélome multiple, et la lèpre.

Les travaux d’une équipe japonaise, parue dans la revue Science1, nous éclaircissent un peu plus sur les mécanismes à l’origine des effets tératogènes de la thalidomide. Une avancée qui pourrait conduire à développer des alternatives plus sûres.

Les chercheurs japonais ont en effet découvert une cible moléculaire de la thalidomide à l’origine des difformités dans les membres. Bien que de nombreuses hypothèses aient été évoquées jusqu’à présent, son mécanisme d’action demeurait un mystère. Utilisant le poisson zèbre et le poussin comme modèle animaux, Takumi Ito et ses collègues ont trouvé que la thalidomide se lie à la protéine cereblon. Cette interaction inhibe alors l’activité enzymatique de la cereblon qui joue un rôle important dans le développement des membres.

Les auteurs suggèrent qu’il serait possible de concevoir des dérivés de la thalidomide dépourvus de cet effet2.

Notes et références

  1. Identification of a Primary Target of Thalidomide Teratogenicity. Takumi Ito, Hideki Ando,Takayuki Suzuki,Toshihiko Ogura, Kentaro Hotta, Yoshimasa Imamura, Yuki Yamaguchi,Hiroshi Handa. Sceince. []
  2. Source : EurekAlert.
    Crédit illustration : www.stop-sante.com []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).