Faire appel à la science pour attribuer le Ballon d’or ?

Frustré par le manque de critères objectifs pour identifier les meilleurs footballeurs, un chercheur américain a élaboré un modèle informatique permettant de quantifier les performances des joueurs. Ses travaux sont publiés dans la revue américaine PLoS One1.

« A la différence du basket ou du baseball, dans le football, il y a relativement peu de données pouvant être mesurées »,

observe Luís Amaral, professeur de chimie et d’ingénierie biologique à l’Université Northwestern (Illinois, Etats-Unis), principal auteur de cette étude.

« On peut comptabiliser le nombre de buts marqués par un joueur, ce qui est limité car certains marquent beaucoup tandis que la majorité envoie rarement le ballon au fond du filet »,

poursuit ce passionné de football d’origine portugaise.

« La plupart des joueurs n’auront ainsi rien pour mesurer leurs performances à la fin d’un match »,

ajoute-t-il.

Pour remédier à cette carence, Josh Waitzman, de l’Université Northwestern, a élaboré un logiciel capable d’intégrer toutes les informations statistiques de tous les matches du championnat d’Europe de 2008.

Ensuite, Luis Amaral et Jordi Duch, professeur adjoint de mathématiques appliquées et de science informatique à l’Université Rovira I Virgili en Espagne, ont entré toutes ces données en appliquant une méthode d’analyse empruntée à l’étude des réseaux sociaux.

« On peut définir un réseau dans lequel les éléments sont des joueurs de football ayant des liens entre eux car ils se font des passes et aussi parce que leur objectif commun est de marquer un but »,

expliquent les scientifiques.

Ces chercheurs ont pu établir des cartes des trajets du ballon entre les joueurs et intégré les tirs au but avant d’analyser l’ensemble des résultats.

Visualisation des trois matches de poule de l'Espagne durant l'Euro 2008. Chaque point représente un joueur, la couleur reflète la précision des passes effectuées et la taille du point est proportionnelle à la performance du joueur. L'épaisseur des flèches est proportionnelle au nombres de passes réussies.

L’analyse des résultats montrent que l’Espagne, vainqueur du tournoi, a extrêmement bien jué tout au long du tournoi (graphique ci-dessous).

Par ailleurs les résultats montrent que plus le ballon passe par un joueur donné pour aboutir à un tir au but, plus la performance de ce dernier est bonne.

« De même, plus une équipe a de façons différentes de faire avancer la balle pour finir par un tir, meilleure elle est »,

ajoutent les chercheurs.

Graphique des performances des joueurs et des équipes durant l'Euro 2008. A. Xavi Hernandez qui a été élu meilleur joueur du tournoi a très bien joué le premier match et la finale. La performance de Michael Ballack, capitaine de l'équipe d'Allemagne, est parallèle à la perofrmance de l'Allemagne. B. La plupart des équipes ont un niveau de jeu constant durant la phase de poule. Pour l'Euro 2008, la meilleure équipe durant la phase de poule a gagné le tournoi.

Notes et références

  1. Quantifying the Performance of Individual Players in a Team Activity. Jordi Duch, Joshua S. Waitzman, Luís A. Nunes Amaral. PLoS One. []

Un Commentaire

  1. Pingback : Mathématiques et football | Le coin sport

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).