26 février 2011

Metabolisme et Obésité

La relation entre ADN et obésité

D’après une récente étude publiée dans la revue Nature, environ 7 personnes sur 1000 atteintes d’une forme d’obésité morbide sont dépourvues d’une section d’ADN qui contient environ 30 gènes. Les auteurs de l’étude, de l’Imperial College London au Royaume-Uni et de 10 autres centres de recherche européens, suggèrent que le fragment d’ADN manquant pourrait avoir un effet désastreux sur le poids des personnes touchées. Lire la Suite