Photo du jour : le retour des fourmis géantes

7 janvier 2012

Des chercheurs viennent de montrer que toutes les espèces de fourmis appartenant au genre Pheidole – plus de 1100 espèces – possèdent le matériel génétique pour produire des « supersoldats » – des fourmis géantes chargées de défendre la fourmilière

.

Les fourmis du genre Pheidole produisent habituellement des ouvrières et des soldats. A des rares occasions, elles produisent des supersoldats chargés de bloquer l’entrée de la fourmilière avec leur très grosse tête et combattre les envahisseurs. Des chercheurs ont montré, dans un article parue dans la revue Science, que l’outil génétique responsable du développement des supersoldats est apparu chez un ancêtre commun à toutes les espèces de Pheidole et que tous les membres de cette espèce conservent la capacité de produire de tels guerriers à grosse tête même si très peu l’ont exploité. Les chercheurs ont pu induire le développement des supersoldats dans l’une de ces espèces, Pheidole morrisi, en injectant aux larves un analogue de l’hormone juvénile (méthoprène), démontrant ainsi que des facteurs environnementaux peuvent enclencher le mécanisme génétique à l’origine des supersoldats. Les auteurs suggèrent que le fait de garder des mécanismes de développement génétique ancestraux peut être un moyen important d’évolution de nouveaux traits physiques chez les organismes.