thmb_appli

Honda teste avec succès une application mobile pour réduire les embouteillages

La compagnie Honda Motor a confirmé qu’il était possible de ralentir l’apparition d’embouteillage et de réduire la consommation de carburant de 20% en suivant les instructions données par une application mobile.

Lorsqu'il n'y a pas de risque, l'application affiche un cadrant vert signalant que la conduite est appropriée. Dans le cas contraire, l'écran devient bleu.

Honda a annoncé avoir testé avec succès sa nouvelle technologie de prévention d’embouteillage sur une route publique à Jakarta, en Indonésie. Au cours du test effectué, l’apparition de ralentissements du flux routier a été retardée de 6 minutes et la consommation de carburant des véhicules tests a été diminuée de 20 à 22%. Les tests ont été effectués de septembre 2012 à février 2013 sur une route à péage située entre Ulujami et Pondok Ranji à Jakarta.

Cette nouvelle application fournit des instructions aux conducteurs sur le comportement à adopter sur la route, permettant de conduire de manière synchronisée avec les autres conducteurs. Le risque d’apparition d’embouteillage peut être réduit en maintenant une distance correcte entre les véhicules selon des recherches effectuées par Katsuhiro Nishinari, professeur au Research Center for Advanced Science and Technology de l’université de Tokyo.

Principe de l'application mobile anti-embouteillage

L’application surveille les accélérations et ralentissements du véhicule et détermine si ce comportement est susceptible d’engendrer un embouteillage. Lorsqu’il n’y a pas de risque, l’application affiche un cadrant vert signalant que la conduite est appropriée. Dans le cas contraire, l’écran devient bleu. Le conducteur du véhicule doit simplement conduire en faisant attention à la couleur de l’écran du smartphone1.

Notes et références

  1. Sources : BE et Tech On []

Commentaires Clos.

Note aux utilisateurs concernant la publication d'informations médicales :
Publiez uniquement des informations que vous jugez véridiques à la lumière de vos connaissances.
Si les données médicales diffusées ne proviennent pas de votre expérience personnelle, vous devez indiquer les sources (références, liens, etc.).